Série Can-am Maverick Trail 2022

À l’automne 2017, BRP nous avait présenté la toute première version du Can-am Maverick Trail pour l’année modèle 2018. À l’époque, ce nouvel autoquad avait une mission bien précise, car il se présentait comme une alternative légèrement plus étroite qu’un quad avec ses 50 pouces. Nous étions loin de nous douter qu’il serait la prémice à une série de déclinaisons chez ce manufacturier.

Nous devons admettre que son succès fut instantané, car il venait combler un vide chez Can-am entre le Commander et l’hyper-sportive Maverick X3. Son prix de départ était également très alléchant pour les nouveaux venus dans l’activité quadiste.

Pour l’année 2022, plusieurs éléments qui ont fait la réussite de ce modèle restent inchangés. Can-am nous a annoncé le retour du moteur Rotax de 1000cc (976cc) produisant 75 chevaux-vapeur. Son châssis possédant l’empattement le plus éloigné de sa catégorie nous revient également sans amélioration.

Une nouvelle motorisation!

Pour le millésime 2022, Can-am remplace le moteur de 800cc par une nouvelle motorisation de 700cc (650cc) produisant 37% plus de puissance que son prédécesseur. Il s’agit d’un nouveau moteur monocylindre Rotax ACE 700 développant 52 CV. Il offre plus de puissance et plus de couples, même à bas régime. La technologie d’efficacité de combustion avancée ACE, les doubles arbres à cames, l’accélérateur intelligent ITC à commande électronique et l’injection électronique de carburant sont à l’origine de cette performance.

De plus, grâce à ces éléments, la période de rodage et la fréquence des réglages des soupapes seront réduites. Par conséquent, le premier entretien n’est plus nécessaire et il n’y a donc rien à effectuer avant les 3 000 premiers km. Le moteur est moins bruyant, moins vibrant et moins chaud, afin d’offrir plus de confort et de plaisir aux conducteurs.

Une nouvelle poulie d’embrayage, pourquoi pas?

Nous étions nombreux à le demander et à se questionner sur l’arrivée éventuelle de l’embrayage PDrive dans les véhicules côte-à-côte chez Can-am. BRP possédait déjà cette belle innovation dans ses motoneiges pour supporter la puissance sans cesse grandissante de ses véhicules.

La primaire PDrive change toutes les règles du paradigme de l’embrayage primaire de la motoneige. Au lieu de faire glisser des rampes coulissantes de haut en bas, BRP a conçu un système de trois rouleaux pour supporter les charges générées lors du déplacement de la courroie de haut en bas sur les poulies intérieures et extérieures.

L’introduction du primaire du rouleau PDrive a nécessité une refonte complète des composants d’étalonnage pour s’adapter à la friction considérablement réduite.

Ce nouvel embrayage PDrive est conçu pour réduire la friction et le poids, permettre une livraison de régime plus cohérente, nécessiter moins d’entretien et durer plus longtemps. Cet embrayage est disponible en corrélation avec le Can-am Maverick Trail propulsé par le nouveau Rotax ACE 700.

Pour sa part, le modèle possédant le Rotax de 1000cc est équipé de l’embrayage QRS (Quick Response System). Les transmissions à variation continue d’aujourd’hui avec des embrayages comme le QRS ont toujours les mêmes théories que les CVT du passé, mais elles ont amélioré le pourcentage de puissance transféré grâce à une géométrie améliorée, un usinage plus précis et des caractéristiques de support. Ces avantages produisent moins de glissement et de chaleur de la courroie, ce qui signifie plus de puissance au sol.

Livrable avec la direction assistée!

Chacun à sa propre théorie sur la sélection d’un véhicule avec ou sans la direction assistée. Certains opteront pour l’aspect monétaire tandis que d’autres choisiront le confort et la facilité lors de manœuvres à basse vitesse. Ainsi, Can-am offre le choix entre ces deux options à sa clientèle. Cependant, le modèle avec DPS aura un ensemble d’options supplémentaires qui saura plaire aux amateurs d’aventures.

Un habitacle tout confort!

Le Can-am Maverick Trail possède un habitacle Ergo-Lok exclusif. Tout ce dont vous avez besoin, et bien plus, car à bord de ce côte-à-côte, tout est pensé pour satisfaire ses deux occupants. À commencer par sa conception Ergo-Lok qui procure tout l’espace nécessaire sans ajouter de profondeur à l’arrière. Le volant inclinable jusqu’à 25 degrés permet de s’ajuster à hauteur désirée de son pilote. Le siège conducteur permet, à l’aide de ses glissières, un réglage à la distance tout indiquée selon son gabarit. Can-Am offre une différence marquée par un empattement de 90,6 pouces, ce qui en fait le plus long de sa catégorie. Cet avantage évident du Maverick Trail lui confère une stabilité pour des randonnées confortables et stables en tout point. Les sièges sont très bien conçus d’un matériel hydrofuge et ils offrent un bon soutien latéral permettant de longues randonnées en tout confort.

Un écran numérique multifonctions lumineux permet de garder un œil sur le Maverick Trail grâce au tout nouvel écran de 4,5 po. Il s’illumine et se lit facilement dans toutes les conditions. Les informations et les commandes du véhicule sont facilement accessibles grâce à un clavier à sélection rapide.

Dans son souci des détails, BRP a équipé cet autoquad de deux coffres sur le tableau de bord. Ceux-ci offrent 17,1 litres de capacité de rangement combinée pour y loger une multitude de petites choses dont nous avons besoin en randonnée.

Un 4×4 très efficace lorsque le besoin survient!

Le différentiel avant à verrouillage automatique Visco-Lok† avec modes 2 x 2 / 4 x 4 (QE sur les ensembles DPS) s’assemblent pour atteindre les objectifs de conduite. Le Can-am Maverick Trail possède une admission d’air à haut débit et protection de la courroie de transmission. Il est conçu pour éviter une surchauffe et pour préserver la courroie.

De nombreux accessoires.

Équipé d’un magnéto de 650W, le Maverick Trail possède ce qu’il faut pour alimenter plusieurs accessoires comme des sièges chauffants et bien plus. De surcroît, ses 10 points de montage LINQ intégrés permettent de choisir parmi plus de 100 accessoires disponibles.

En conclusion, nous ne pouvions nier que le Maverick Trail bénéficie de l’ADN Can-Am. Comme son nom l’indique, il  possède une vocation pour la randonnée en sentier et dans cette catégorie, il est en mesure de tirer son épingle du jeu et il saura satisfaire les amateurs de balades.