Véhicule hybride, Segway prend les devants

Le premier véhicule hybride dans le monde du VTT a été présenté la semaine dernière par la compagnie Segway. La présentation officielle a été faite en fin de semaine dernière à l’occasion du Sportsman Show de Toronto.

J’ai été invité par la compagnie pour assister à l’évènement. Très honnêtement, j’avais hâte de le voir en vrai comme le dit l’expression populaire. Je n’ai pas été déçu. Ce bolide hybride, par sa conception et la facilité avec laquelle on peut passer du mode moteur à essence vers celui électrique ou vice versa, va certainement séduire les amateurs de ce type de véhicule. Les chasseurs, entre autres, seront contents de pouvoir approcher leur site de chasse sans déranger le gibier avec le bruit du moteur.

Afin d’avoir une description technique complète, j’ai profité de mon passage au salon pour discuter avec un expert de Segway, monsieur Anthony Diotte-Wilson.  «Si vous choisissez de fonctionner 100% électrique, aussitôt que les batteries vont atteindre le niveau de 50%, le moteur à essence va démarrer pour agir comme une génératrice et régénérer les batteries. Il n’est donc pas question de rester en panne parce qu’il y a un manque d’énergie de la part de la batterie. Si le conducteur veut circuler en utilisant le moteur à essence seulement, il y a le système Extended Range Mode qui permettra de rouler à essence seulement. »

Questionné à savoir si, en tant que chasseur, je puis exécuter rapidement le passage de l’un à l’autre des systèmes de propulsion, voici ce que l’expert nous mentionnait. « Oui, il est possible de le faire. Si un chasseur n’est qu’à quelques minutes de sa cache, il peut s’y rendre en mode électrique sans aucun problème. Toutefois, s’il a une longue distance à parcourir, il peut circuler avec le moteur à essence et au moment où il le désire, il peut changer pour rouler 100% électrique. Alors, pour démarrer, le conducteur doit peser sur le bouton marqué d’un E dans le tableau de bord qui signifie ECO MODE et peser sur le bouton pour démarrer le moteur et rouler à l’essence. Au moment de son choix, il peut retourner au SOFT MODE et alors, le véhicule roulera électrique seulement. »

Photo courtoisie Karl Tremblay. Le grand patron de Segway au Canada, Mark Rivers a de quoi être fier de son nouveau véhicule qui va révolutionner le marché du VTT.

De nombreux avantages

L’arrivée de cette technologie hybride change complètement la donne. Il faut dire que cela a été rendu possible grâce aux technologies développées par la compagnie Segway. Conçu à Seattle aux États-Unis, ce nouveau véhicule présente de nombreux avantages pour les utilisateurs.

Dans un premier temps, oui, il va faire le bonheur de bien des amateurs de chasse, mais aussi de plusieurs personnes qui vont aimer rouler en nature sans entendre continuellement le bruit du moteur. C’est assez spécial d’entendre uniquement les petits cailloux qui roulent dans les pneus. C’est plutôt agréable le silence.

Comme il est conçu à ce que le moteur assure la recharge des batteries, vous ne manquerez jamais de puissance électrique pour vous déplacer. Il s’agit d’un avantage certain pour vous permettre d’aller loin, là où il n’y a pas de système pour recharger le véhicule. Vous êtes vraiment indépendant.

Le modèle en démonstration au Salon était le Villain. La compagnie prévoit étendre la production de ce type de propulsion pour tous les modèles de sa gamme afin que les consommateurs aient le choix d’acheter un véhicule hybride ou à essence. Pour ceux et celles qui se posent la question sur l’autonomie du système électrique, je vous dirai que tout dépend du type de conduite que vous adoptez, la vitesse à laquelle vous roulez et toutes les conditions qui entourent une randonnée en quad. Selon les premiers rapports d’essai, l’autonomie en mode électrique à 100%, tournerait aux alentours de 70 kilomètres.

La production en série de ce nouveau modèle, devrait débuter en avril ou en mai au plus tard. Les premières livraisons devraient se faire pour l’automne. Au chapitre du prix de détail, il était impossible de le fixer de façon certaine pour l’instant, mais on me mentionnait qu’il fallait débourser aux alentours de 30 000$. J’ai aussi pu découvrir d’autres modèles et technologies de cette compagnie lors de mon passage au Salon. Je vais vous en parler dans une prochaine chronique.