web analytics

Can-Am Commander XT 2021, la polyvalence au rendez-vous.

Cet été, j’ai eu la chance de faire un très court essai du Commander XT 2021 dans sa nouvelle version. Voici mes impressions.

Esthétique

Tout d’abord le design. Le Commander fait peau neuve en 2021, après 10 ans!  La ligne est beaucoup plus agressive qu’auparavant, surtout sur la face avant qui, a première vue, a un style un peu similaire à ce qu’on a fait avec le Maverick Sport. Le châssis ressemble d’ailleurs beaucoup à celui-ci. Trois choix de modèles pour 2021, soit la version DPS, XT ou XT-P, deux versions se trouvant aussi en version MAX, c’est-à-dire 4 places (DPS et XT). Il est disponible aussi en trois couleurs, soit bleu Oxford, noir ou camouflage. Je note enfin des petites lumières signature au DEL à l’avant ainsi qu’à l’arrière, mais j’aurais aimé que les phares principaux soient aussi au DEL de série.  Sur le côté, enfin des portes pleines, j’aurais aimé que la version de base du Commander ait aussi un toit de série, mais je crois que Can-Am mise sur le fait que la majorité des acheteurs se tourneront vers la version XT, bien équipée.

Motorisation

Pour 2021, un seul choix de motorisation, soit le moteur 1000r deux cylindres en V de 100HP, un très bon choix. Il est à noter que pour 2021, le moteur est positionné un peu plus vers l’arrière du véhicule, ce qui réduit la chaleur et le bruit dans l’habitacle, mais augmente aussi la facilité d’entretien. Au niveau de la transmission, toujours la même transmission CVT à engagement rapide (QRS) à haute ventilation et système de protection de la courroie. Le véhicule utilise le contrôle d’accélérateur électronique (ITC), deux modes sont disponibles, soit le mode SPORT ainsi que le mode ECO. Plusieurs rouages d’entraînement disponibles, similaires au Defender, soit le mode Turf/2WD/4WD avec le système Visco-Lok pour barrer le différentiel avant. Il est à noter que ce véhicule possède aussi un mode de descente des pentes ainsi que des freins à disques aux quatre roues, ce qui est pratique pour transporter un chargement.

AODES fait son entrée dans le marché du quad au Canada

Dimensions et suspension

Le commander à une largeur de 64 pouces, 90.6 pouces entre les roues avant et arrière, 13 pouces sous le véhicule et 130 pouces de longueur. La suspension à l’avant est à double bras triangulaires arquée alors qu’à l’arrière, une suspension indépendante ainsi que des amortisseurs au gaz aux quatre roues.

Notons les barres stabilisatrices à l’avant et à l’arrière, mais surtout un débattement de 15 pouces pour toutes les roues, ce qui est excellent. Ce que j’aime aussi c’est que le véhicule possède une plaque entière sous le véhicule. Les pneus sur la version XT sont de 28 pouces sur des jantes de 14 pouces. On note un réservoir d’essence de 38 litres. Une nouveauté pour Can-Am en 2021 est l’utilisation de pneus XPS Trail King, soit les pneus conçus par Can-Am. Au niveau des capacités, la benne peut accueillir 600lbs et la capacité de chargement totale est à 2000lbs, ce qui est très acceptable. On note aussi un réceptacle pour mettre une boule de 2 pouces. Le modèle XT vient avec un toit, un treuil de 4500lbs, ainsi qu’un pare-chocs avant.

Mes impressions de conduite

Avant de m’asseoir, je remarque la qualité des portes. Elles ferment bien et aucun jeu. Bien que je n’aie jamais conduit la première version du Commander, mon commentaire est que la position de conduite est similaire à ce que l’on retrouve avec le Maverick Sport. Une position assise assez basse dans l’habitacle, mais avec beaucoup d’espace. Les bancs sont assez durs, mais somme toute confortables. L’ergonomie est très bonne, tous les boutons sont facilement accessibles.  L’écran d’affichage au DEL de 7.6 pouces fait le travail, se consulte bien et affiche tout ce qui est nécessaire. J’aime bien le fait de pouvoir ajuster le siège et le volant à mon goût.

Dès les premières minutes de randonnées, je trouve la puissance suffisante pour ce type de véhicule, un bon choix de moteur. L’accélération est bonne pour un véhicule qui n’est pas un modèle sport. Bien que je critique beaucoup le système ITC sur les VTT, il fonctionne très bien sur le Commander, peu importe la vitesse. Je dois dire que le véhicule est passablement silencieux, la seule chose que j’ai entendu cogner parfois est le panneau de la benne que je suspecte d’être peut-être mal ajusté sur le véhicule d’essai. Excluant ça, pas vraiment de sonnette. Au niveau de la conduite, le volant n’est pas aussi réactif que sur le Maverick X xc dont j’ai fait un mini tour cette année, mais c’est quand même bien. La programmation de l’ordinateur (ECU) n’est pas tout à fait identique non plus, je suppose que la programmation du Commander est plus axée sur le travail. La direction assistée est bien calibrée comme sur tous les produits Can-Am. La suspension est assez grosse et elle travaille bien, les amortisseurs de série font le travail, pas d’ajustements requis pour ma part. Somme toute, le véhicule est quand même confortable pour de longues randonnées. Le véhicule a un comportement stable dans les virages et il est quand même assez bien équilibré, le châssis fait un bon travail et ne tord pas trop. Pour la grosseur du véhicule, le braquage est assez impressionnant. Les pneus XPS Trail King ont une bonne douceur de roulement et ils ont quand même de bons crampons. Je ne peux confirmer que ces pneus auront une bonne durabilité à long terme, seul l’avenir nous le dira. Aussi, 13 pouces sous le véhicule, c’est très bien pour éviter les obstacles et travailler dans le bois.

Dynamix et Smart-Shox : la suspension semi-active révolutionne l’industrie ! 

Il y a passablement d’espaces de rangement dans le Commander, mon préféré est celui dans le côté de la boite pour mettre une courroie supplémentaire et un peu d’espace pour quelques outils, c’est bien pensé. En ce qui concerne le boitier du côté passager, j’ai remarqué qu’en mettant quelque chose d’assez pesant dans ce coffre, il aura tendance à ouvrir en roulant, si vous roulez de façon agressive. J’aimerais donc une fermeture fixe. J’aurais aussi aimé un port USB dans la console du conducteur. Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi on ne met pas des lumières au DEL de série, considérant que les phares actuels ont tendance à prendre l’eau et l’humidité, chose que j’ai noté depuis quelques années sur d’autres modèles.

Ce que j’apprécie beaucoup du Commander, c’est que tout est bien pensé pour faire la maintenance de son véhicule à long terme.  Par exemple, c’est une excellente idée de pouvoir retirer le plastique à l’avant pour pouvoir nettoyer le radiateur, ou encore le panneau central avant sur le capot se retire facilement pour accéder aux boites de fusibles ou aux liquides. On lève la benne, le moteur et la CVT sont facilement accessibles pour un entretien.  Can-Am a mis l’entrée d’air de la CVT du côté conducteur ainsi que l’entrée d’air moteur sur le côté passager avec un petit boitier d’accès au filtre à air facilement accessible juste au-dessus du bouchon d’essence, ce qui est une très bonne idée.  Je dois par contre noter que le véhicule n’avait pas 1000km de fait et que le pré-filtre du côté conducteur était déjà troué probablement par une branche d’arbre, c’est à surveiller.

Pour terminer, le Commander est un véhicule robuste conçu autant pour le plaisir que le travail. Sa benne le rend autrement plus pratique pour la chasse, une terre à bois, une ferme ou de longues randonnées. Même si c’est un nouveau véhicule à sa première année de sortie, on réutilise une mécanique et des composantes éprouvées avec les années, donc aucune inquiétude. J’aimerais remercier le concessionnaire Jean Morneau ainsi qu’Infoquad.com de m’avoir permis de faire cet essai.

AODES fait son entrée dans le marché du quad au Canada

Restons en contact !

Nous aimerions vous tenir au courant de nos derniers essais et articles 😎

Nous ne spammons pas ! Un lien de désabonnement est présent au bas de chacune de nos infolettres.