Essai court terme du CForce Overland 1000 2021 de CFMoto

Dans les dernières semaines, j’ai eu la chance de faire l’essai court terme, grâce à CF moto Canada, du CForce Overland 1000. Je dois dire que ça faisait tout de même longtemps que je n’avais pas fait de VTT. Ma dernière randonnée remonte à environ 15 ans avec une machine qui datait de 1997, alors ça n’a rien de comparable.

Je me suis aperçu que la mauvaise réputation de ce constructeur à ses débuts était encore dans la tête des gens. Cependant, ce mythe qui persiste et qui est difficile à démolir n’est plus du tout la réalité depuis cinq ou six ans. Effectivement, dans les premières années,  on pouvait remarquer quelques lacunes avec la marque, mais les produits CFmoto semblent s’être grandement améliorés depuis.

Tout comme certains,  je n’avais pas beaucoup d’attentes. Toutefois, après 176 km en tout, mon idée a changé complètement. Voici pourquoi :

D’abord je suis resté surpris face à la grosseur de l’engin. Par ses 94.3 pouces de longueur, ses 49.7 pouces de largeur et ses 56 pouces de hauteur, il est quand même impressionnant et il a un beau look.  De plus, il est bien équipé par rapport aux machines d’autres constructeurs, ce qui représente un gros plus en terme d’économie. Il arrive muni :

– d’un treuil de 3000 lb plus plaque de protection;

– d’un siège passager;

– de deux coffres (Le système d’attache pour les coffres est facile, rapide et n’a pas besoin d’outils);

– de miroirs et de protèges mains;

– d’un pare-brise;

– d’une plaque de protection en dessous;

– de pare-chocs avant et arrière;

– d’un récepteur de remorque  (le véhicule tire jusqu’à 873 lb);

– de lumières LED, de clignotants et de jantes de 14 pouces;

 

Ses freins à disques en avant et en arrière lui procurent un bon freinage.

Ses amortisseurs au gaz ajustables en compression et en rebond, combinés à sa  direction assistée électrique nous donnent une aisance pour manœuvrer le bolide.

Yamaha Wolverine RMAX 2 1000 Sport 2022, nos impressions:

Pour faire charger nos téléphones ou autre, une prise 12 V de type allume cigare et deux prises USB sont installées sur le véhicule.

Son système d’embrayage CVTech (transmission à poulies variable), fabriqué ici au Québec et qui a fait ses preuves depuis plusieurs années sur des petits véhicules récréatifs, est fiable, robuste et sans entretien.

Il a une boite de vitesse  HI-LO avec train de roulement 2 ou 4 roues motrices avec blocage de différentiel électrique.

Le bras de vitesse se verrouille avec la clé. On ne peut donc pas bouger le levier en faisant cette action. Ça évite le vol ou qu’un enfant le mette sur le neutre et que le véhicule bouge.

Son moteur Bicylindre en V de 4 temps de 963 cm³ lui procure 74 HP. Personnellement, j’aurais aimé avoir un départ plus fulgurant, mais ce n’est pas le cas. Cependant, il a beaucoup de haute, ce qui compense un peu ma déception lors de mes départs.

Sa consommation d’essence constatée se situe entre 12 et 13 litres aux 100 km, ce qui m’apparaît raisonnable compte tenu du poids de la machine qui est de 1080 livres. La capacité du réservoir d’essence de 30 litres nous donne donc beaucoup d’autonomie.

Ce qui serait à améliorer, c’est l’accès à la sonde à l’huile qui est située derrière un cap protecteur en haut du marche-pied gauche. On doit le défaire et le replacer après et c’est un peu ardu je dirais.

Voilà, selon ce que j’ai constaté et la maigre expérience que j’ai avec les VTT d’aujourd’hui,  j’ai qualifié ce bolide d’intéressant et de surprenant. Alors, pour ceux qui recherchent la polyvalence dans un VTT, n’ayez pas de crainte envers le CForce Overland 1000 de CFmoto. C’est une machine qui est très polyvalente et équipée pour partir en longue randonnée avec ou sans passager sur n’importe quel type de terrain. Elle peut être une machine de travail selon moi aussi. De plus, elle vient avec une garantie de 5 ans (complète pendant 1 an et 48 mois ou 5000km sur le groupe motopropulseur.) Sur ce, bonne randonnée!

VTT Suzuki 2022 – Un retour sur les nouveautés