Randonnée hivernale de deux jours

Chantal nous raconte son récit d’une randonnée hivernale à laquelle elle a participé grâce à l’organisation de Aventure Quad Québec.

Planifier une randonnée de groupe en hiver est toujours un peu hasardeux car la météo peut déjouer les meilleurs plans. Il suffit d’une bonne bordée de neige et de vents soutenus pour transformer les sentiers qui passent dans les champs en de véritables pièges à VTT qu’il n’est pas toujours possible de contourner. C’est particulièrement vrai lorsque la randonnée est planifiée sur deux jours et que les repas et hébergements sont inclus dans le forfait du groupe, mais c’est un peu ça aussi, l’aventure !

Crédit photo: Aventure Quad Québec

Jour 1

Le samedi matin, une vingtaine de participants répartis sur 13 machines avaient rendez-vous à St-Marc-des-Carrières vers 7h30 pour être prêts à partir en randonnée à 8h00. Sur place, il neige un peu et la température est de -15 degrés. Tout le monde est à l’heure et on s’affaire à préparer nos machines. Malheureusement pour l’un des participants, l’aventure s’est terminée pour lui dès ce moment car malgré plusieurs efforts, son VTT n’a pas démarré. J’imagine aisément sa déception car personnellement, j’avais vraiment hâte à cette randonnée, ma seule de l’hiver sur deux jours.

Crédit photo: Aventure Quad Québec

Avant le départ, notre guide Éric nous fait un briefing sur le déroulement de la randonnée qui sera d’environ 200 km par jour, avec une pause le matin et une en après-midi. Nous roulons en rotation avec la méthode du “Rateau” et notre serre-file Alain fermera la marche. Nous quittons vers 8h10 vers St-Tite où un restaurant nous attend pour le dîner. La petite neige qui tombe et le soleil qui cherche à percer le couvert nuageux rend le décor féérique. Les arbres sont chargés de la bordée qui est tombée le jeudi et les sentiers sont fraîchement surfacés, que c’est beau !

Une fois à St-Tite, nous dînons rapidement pour un groupe de notre taille car un menu spécial nous avait été préparé. Le restaurant se remplit très vite de motoneigistes qui profitent également des excellentes conditions de sentier. À notre départ, le stationnement est plein de véhicules hors route.

En route vers Louiseville pour la soirée, deux véhicules s’enlisent, heureusement sans conséquence. Nous passons par le barrage La Gabelle. J’en avais entendu parler sur des groupes de discussion et c’était la première fois que je le traversais. L’arrivée s’est faite au soleil couchant alors que le ciel se dégageait.

À quelques endroits dans les champs, les sentiers se sont un peu remplis avec le vent qui soufflait la neige et la conduite était plus difficile. Toutefois, c’est absolument magique de rouler dans des conditions où le VTT qui nous précède semble fondre dans la neige qu’il soulève. Lorsque le soleil s’est couché sur l’horizon, je n’ai pu m’empêcher de m’arrêter pour prendre quelques photos et me remplir les yeux de cette image de carte postale.

Nous arrivons vers 17h à “La porte de la Mauricie” où nous allons passer la nuit. Au souper, le vent souffle vraiment fort et je me dis que les conditions risquent d’être difficiles le lendemain dans les champs. Surprise, le participant dont le VTT n’avait pas démarré le matin est venu nous rejoindre pour le souper. Nous l’avons bien taquiné sur sa malchance et bon joueur, il a pris le tout avec humour.

Jour 2

Crédit photo: Aventure Quad Québec

Le lendemain matin, la température affiche un excellent -25 degrés et un soleil radieux. Le VTT d’un ami ne démarre pas et j’utilise mes câbles de survoltage pour la première fois, non sans lui lancer quelques blagues au passage. Le destin m’a bien récompensé de mes taquineries car peu de temps après le départ je me rends compte que ma visière chauffante ne fonctionne plus. À -23 degrés, elle s’embue et j’avise Éric que je dois prendre une petite pause pour la réparer. Je découvre que lors du survoltage, un des fils relié à la batterie a été coupé. Je répare le tout rapidement, sous l’œil attentif de la gente masculine, impressionnée de voir une dame dénuder un fil à pleines dents pour le replacer ensuite sous la borne de la batterie.

Comme anticipé, le vent a fait son œuvre dans les champs et j’observe Éric qui ouvre la piste en défonçant parfois des lames de neige comme un bulldozer. Afin d’éviter des enlisements à répétition, il évite adroitement les endroits les plus difficiles et nous avançons rondement. Nous sommes un peu en avance pour le dîner. En forêt, le vent n’est pas assez fort pour déloger la neige des branches et c’est encore dans ce décor féérique que nous roulons le sourire aux lèvres.

Un dîner rapide tout près de Grand-Mère et nous sommes de retour à St-Marc-des-Carrières vers 16h le dimanche.

Une très belle randonnée hivernale, merci encore Aventure Quad, Éric et Alain de nous avoir fait vivre cette belle fin de semaine ! Merci aux clubs que nous avons visités pour vos beaux sentiers: Adepte du quad Portneuf, Mékinac et Mauricie. Je vous dis certainement à bientôt!