Nous avons donc droit à tous les avantages d’un côte-à-côte performant (moteur puissant, suspensions démesurées, direction nerveuse,…) et la possibilité de l’exploiter où l’on veut. Voici un résumé de mes impressions.

Dans le cadre d’un essai à court terme, j’ai eu la chance d’essayer le Can-Am Maverick XC DPS. Cette version XC propose une largeur modérée permettant ainsi d’aller sans restriction dans tous les sentiers fédérés. Nous avons donc droit à tous les avantages d’un côte-à-côte performant (moteur puissant, suspensions démesurées, direction nerveuse,…) et la possibilité de l’exploiter où l’on veut. Voici un résumé de mes impressions.

Moteur

Pour donner un cœur au Maverick, Can-Am lui ont greffé un gros V-Twin atmosphérique. Le réputé Rotax 1000R. Retravaillé spécifiquement pour ce modèle, la puissance a été portée à 101 chevaux. Débordant de couple, cette mécanique vous fera vivre une expérience intense derrière le volant et vous accrochera le sourire aux lèvres.

Le fabricant a trouvé bon de le doter de 2 modes de conduite différents qui agissent directement sur la cartographie d’injection. En d’autres mots, on choisit entre 2 puissances disponibles. Le mode ECO favorise une consommation d’essence plus responsable ainsi qu’une conduite plus souple. Quant au mode sport, il permet de délivrer la pleine puissance pour des accélérations intenses.

En parlant de puissance, pour ceux désirant encore plus d’adrénaline, il existe une version turbo du Maverick qui livre 30 ch supplémentaires. Pour avoir essayé les deux véhicules, la différence ne se ressent pas beaucoup à basse vitesse. Cependant, lorsque le cap des 50 km/h est franchi, la version turbo semble ne pas vouloir s’essouffler. Le turbo permet de pousser encore plus fort et les reprises dans les courbes sont démentielles. Pour pilotes avertis seulement!

Suspension et pneus

Du côté de la suspension, le Maverick est équipé des amortisseurs FOX 2.0 PODIUM C de type « Piggyback ». Les ressorts sont ajustables en compression et en précharge. Avec cette excellente suspension, le débattement est de 30,5 cm/12 po à l’avant, de 30,5 cm/12 po à l’arrière et elle procure une garde au sol de 28 cm/11 po. Tout ce qu’il vous faut pour dévorer des obstacles immenses ou vous permettre de rouler à pleine vitesse dans une série de bosses.

Coffre VTT Kimpex Outback

Doté de compagnie avec d’excellents pneus Maxxis Bighorn 2.0 de 68,6 cm/27 po, ce côte-à-côte se comporte très bien dans la boue, les roches, la terre battue, le sable, …

Direction assistée

La direction assistée DPS (Dynamic Power Steering) permet de choisir 3 niveaux d’aide électronique pour la conduite en fonction du type de sentier. On obtient alors une expérience de pilotage améliorée et qui transmet parfaitement les sensations au conducteur.

Mode de traction

Au tableau de bord, il est possible de choisir entre les modes 2 ou 4 roues motrices. Le mode 2 roues motrices permet une conduite hyper sportive avec des dérapages du train arrière en courbe. Quant au mode 4 roues motrices, il permet d’ajouter beaucoup de mordant. Cependant, il n’y a pas de mode avec les différentiels barrés et c’est le Visco-Lok QE sur le train avant qui agit à ce moment lorsque les roues ont été détectées en dérapage. Ce système est efficace, mais on aimerait qu’il s’actionne plus rapidement dans certaines situations.

Habitacle et autres caractéristiques

Une fois installé dans l’habitacle, on apprécie le support des sièges qui enveloppe bien le pilote. Le siège conducteur ainsi que le volant, tous les deux ajustables, permettent de choisir une position de conduite optimale. Pour l’instrumentation, le cadran numérique est efficace tout en se faisant discret.

Même si le Maverick est axé vers la performance, il a été doté d’espaces de rangement. Un coffre à gants, des porte-verres et un espace au-dessus de la console centrale permettent de cacher certains articles que l’on désire emporter tout en sachant que l’espace est limité.

Bien sûr, on doit oublier la grosse boite de chargement à bascule. Cependant, une surface de chargement à l’arrière est présente et l’on peut fixer différents accessoires avec le système d’attache rapide LinQ.

En faisant le tour des différentes caractéristiques du Maverick, on peut affirmer que l’assemblage final est bien fait, robuste et agréable à regarder sous tous ses angles.

Bilan d'essai final: Segway Fugleman UT10X 2022

Essai du véhicule

Le Maverick XC a été testé lors de 2 sorties distinctes : la première s’est déroulée à Saint-Victor de Beauce où l’on a utilisé le véhicule sur les terres familiales. Ces 3 journées ont permis de mettre à l’épreuve le véhicule en empruntant plusieurs sentiers à travers la forêt, les champs, la boue et traversant des ruisseaux. Dès les premiers kilomètres parcourus, le Maverick a fait valoir ses qualités. Beaucoup de puissance disponible, une suspension qui en redemande et une précision de conduite qui permet de placer les roues au millimètre près. Quelques membres de la famille ont pu essayer ce véhicule et ils ont tous apprécié l’expérience à travers les nombreux sentiers aménagés.

Ma deuxième sortie s’est déroulée sur quelques centaines de kilomètres en Mauricie. Premier arrêt, le centre Biathlon Mauricie situé à Mont-Carmel. J’adore ce site qui fournit un stationnement avec caméras de sécurité, des toilettes, des douches et un service d’urgence. Ensuite, j’embarque dans le Maverick direction le Festival Western de Saint-Tite. Tous les regards se braquent sur le véhicule pour l’admirer lors de mon passage dans le village. Après un arrêt rafraichissement, je décide d’aller jusqu’à La Tuque pour profiter de la température parfaite. Les sentiers sont bien balisés et très agréables à rouler.

Ces centaines de kilomètres en sentiers fédérés m’ont permis d’apprivoiser davantage la machine. Le Maverick propose une fois de plus une expérience de conduite entrainante et un comportement sain en sentier. Il s’est avéré être prévisible, confortable et il vous fera vivre des sensations.

Les points positifs :

  • Moteur adapté pour le type de véhicule
  • Direction assistée DPS ajustable en 3 modes
  • Version XC de 152,4 cm/60 po donnant l’accès à tous les sentiers fédérés
  • Suspension très efficace
  • Qualité de finition et d’assemblage irréprochable

Point à améliorer :

  • Dimensions un peu encombrantes dans les sentiers étroits.

Verdict

Le Can-Am Maverick XC est une machine performante offrant une conduite sportive pour tous les types de situations. Bien que sa vocation sport soit omniprésente, il est possible d’aller circuler en sentier pour apprécier ses nombreuses qualités et les bénéfices d’une telle suspension.

Ensemble FLY Racing Butane

Malgré que l’ensemble puisse paraître complet, si vous désirez avoir davantage d’adrénaline dans les veines, vous pouvez opter pour la version turbo (moyennant quelques milliers de dollars supplémentaires). Ou encore le nouveau Maverick X3 qui promet une expérience encore plus poussée.

Sources photos : Photos prises sur le site de Can-Am et photos prises lors de l’essai