Bien s’organiser pour mieux en profiter!

Bien s’organiser pour mieux en profiter!

On la prépare, on l’anticipe, on la désire, on y arrive enfin à cette grande randonnée de plusieurs jours en quad! Vous avez fait vos réservations, la machine est prête et c’est maintenant le temps de préparer vos bagages.


Lors de mon tour de la Gaspésie, près du fleuve à Marsoui

On consulte la météo pour ensuite se dire qu’il ne faut pas s’y fier…

Finalement, on apportera ce qu’il faut pour parer à toutes les températures et tout ça devra tenir sur le quad. On prépare une jolie montagne de vêtements qui s’amasse sur le lit. Tout pour la pluie, le temps chaud, les soirées froides et quelques vêtements plus habillés pour les soirées au resto. Après tout comme le dit l’adage : « Il n’y a pas de mauvaise température, mais que de mauvais vêtements »!

Satisfait, on examine les options de transport. Un sac étanche? Une valise? Un grand sac à dos? Résistera-t-il aux intempéries, sera-t-il résistant à la poussière ou assez robuste pour endurer le frottement des courroies qui le maintiendront au quad?

Le grand sac étanche

On en retrouve de toutes les grandeurs et de toutes les couleurs. Il se referme généralement en repliant plusieurs fois un rabat et des courroies le maintiennent fermé. La plupart sont prévus pour les sports nautiques où, avouons-le, ils se font beaucoup moins malmener qu’attachés sur un quad. Des précautions sont à prendre afin de le conserver en bon état. Il faut surveiller les points de frottement, particulièrement les parties métalliques des sangles à cliquet. Voici un petit truc que vous pouvez bricoler à la maison avec un morceau de tapis en caoutchouc.


Faites deux fentes pour passer la courroie


L’installation finale : votre sac étanche bien protégé du frottement du métal

Personnellement, j’utilise un sac de 75 litres de capacité et tout mon bagage pour 7 jours y tient facilement. Son grand défaut est qu’il n’y a aucun compartiment. À moins d’être particulièrement minutieux, les vêtements se retrouvent dans un désordre incroyable en un temps record.

La valise de voyage

Rares sont ceux qui n’en ont pas déjà une à la maison. Il faudra prendre quelques précautions pour conserver ses vêtements secs ou exempts de poussière : un sac de plastique à l’extérieur et un autre à l’intérieur. Il faudra prévoir plusieurs sacs de plastique pour le voyage, car ceux-ci ne résistent pas au frottement de la vibration et des cahots du sentier. Cette solution plus économique est très viable si le mauvais temps n’est pas trop présent et si le son du claquement du sac de plastique dans le vent ne vous dérange pas trop.

Un peu d’ordre dans le désordre

Que ce soit dans votre sac étanche ou dans votre valise, le volume du bagage que vous désirez emporter et sa disposition est un enjeu. Conserver vos vêtements dans un état relativement présentable en est un autre!

Presque tous les voyageurs utilisent le truc du « roulage ». Rouler les vêtements permet de ne pas trop les froisser et vous permet d’avoir l’air plutôt présentable, à la grande surprise de ceux qui vous ont vu arriver sur un quad qui ressemble à une motte de boue.

Plusieurs tutoriels sont disponibles sur internet, du plus simple au plus fou. Toutefois, après avoir fouillé dans votre sac une ou deux fois, vos efforts de pliage et la savante organisation du paquetage peuvent être réduits à néant.

Le truc

Non seulement je roule mes vêtements, mais je les dispose en kit dans des sacs de plastique refermables (Ziploc*). Un sac de plastique refermable par jour qui contient sous-vêtements, bas et t-shirt ou blouse que je presse fermement afin d’en évacuer l’air. Tous mes accessoires sont également réunis par sac de plastique refermable, un pour les chargeurs et l’électronique, un pour shampoing, savon et hygiène personnelle, un pour pantalons, chandails, etc.


Un bagage pour 4 jours

J’utilise différentes grandeurs de sac pour éviter la perte d’espace.

Les avantages de procéder ainsi sont nombreux :

  • Grande économie d’espace
  • Tout reste sec et propre, même en cas de défaillance du sac de transport
  • Les vêtements restent roulés
  • Nul besoin de vider le sac chaque fois qu’on cherche quelque chose
  • Le sac de plastique refermable vide sert pour les vêtements sales, pas de problème d’odeur dans la valise et même une économie d’espace
  • Très pratique si vous voyagez en couple ou entre amis avec un seul bagage

Dernier petit truc pour les grands voyageurs, si votre dernière nuitée est à votre point de départ, laisser votre dernier kit dans votre voiture, vous économiserez encore un peu d’espace.

Un bagage bien ordonné, des vêtements à l’abri des intempéries, propres et secs, c’est une très bonne façon d’apprécier encore plus toutes les beautés que nous découvrons à chaque kilomètre de randonnée.

* J’utilise la marque Ziploc pour bien illustrer le truc. Attention à la taille annoncée sur l’empaquetage. Faites des tests avec vos vêtements. Les plus grands que j’ai trouvés à ce jour sont de marque « choix du président »