Des aventures, ça n’arrive pas juste à Jean-Marc Parent !

Des aventures

Vendredi soir, moi et Patrice Paillé terminons nos préparatifs pour la randonnée vers La Tuque qu’organise Éric Leblanc. Nos bagages sont dans le véhicule et les 2 autoquads sont installés dans la remorque. Il ne reste plus qu’à aller dormir, tout est prêt…

Samedi matin, on se lève, on déjeune rapidement et nous partons de la maison à 5 h pour nous assurer d’arriver à 7 h 30 au point de rendez-vous fixé à Rivière-à-Pierre. Après 30 km, un roulement de ma remorque lâche. Résultat : Pneu déchiré, moyeu endommagé et arrivée prévue à oublier!

Le moyeu et le pneu ont connus de meilleurs jours

Que faire? Bien sûr, il y a la roue de secours, mais à quoi bon s’il n’y a rien pour la retenir. En y réfléchissant un peu, on croit que la meilleure solution est de retourner à la maison. J’appelle mon ami Yannick. Il est agriculteur. Il est donc levé depuis longtemps et, le plus important, il a une remorque qui fonctionne! Malheureusement, il est sur le point de partir pour une activité déjà prévue donc il ne peut pas m’aider.  Par contre, il me prête sa remorque.

J’appelle ma blonde. Je prends ma voix gentille. « Chérie? Peux-tu aller chez Yannick chercher sa remorque et venir nous aider? Quoi? Tu ne comprends pas? Ha, oui, c’est vrai, tu dormais… »

Après quelques tentatives, je réussis à me faire comprendre et à garder ma blonde un peu de bonne humeur! (Vous comprenez que c’est un exploit, moi, me faire réveiller comme ça, j’aurais perdu la mienne!)

Bref, elle arrive avec le pick-up et la remorque 45 minutes plus tard. Il faut maintenant monter un autoquad et la remorque sur l’autre remorque. Pas si facile que ça quand la remorque que l’on tire a une roue qui creuse dans le gravier de l’accotement au lieu de rouler. Mais nous réussissons. L’autre quad? Chez un voisin qui nous a permis de nous stationner chez lui.

Tout savoir pour une planification de randonnée réussie

On retourne à la maison

On va en ville faire les achats (roue et pneu, moyeu, roulements).

On retourne à la maison, on répare…

Et l’on en profite pour changer l’autre roulement aussi (je sais que Murphy n’est pas loin… il m’a eu une fois, mais pas 2!  Ha non! Vous connaissez le principe de Murphy?  Ce qui peut aller mal ira nécessairement mal.  Voyez plus en détail, quelques corolaires valent la peine d’être lus: https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Murphy

Enfin, la remorque est réparée, on remballe.

On retourne le pick-up et la remorque de Yannick.

On va chercher l’autoquad qu’on a laissé chez un voisin.

On remballe encore et direction St-Tite.

On réussit à être dans nos quads à 15 h 45!

Ensuite, facile, on fait ce qu’on devait faire depuis 8 h le matin, on fait du quad ! Nous arrivons à La Tuque à 20 h.  Douche, souper à 20 h 30 et dodo, à 22 h 30. Fiou! Je dois avouer qu’à un moment donné dans la journée, je croyais bien que la randonnée était à l’eau, mais nous avons réussi.

Le lendemain matin, c’est le retour et nous avons été en mesure de suivre le groupe avec qui nous devions rouler samedi.  Nous avons même eu l’occasion de prendre quelques photos. Vous pouvez aller voir l’album que nous avons fait.  Quelques-unes de ces photos ont été prises par des membres du groupe (merci à eux):

Album photo de la randonnée

Arrivé à 12 h comme prévu à Rivière-à-Pierre. Fin de LEUR destination après un petit 100 km.

Nous? Il nous restait 120 km à faire et c’est là qu’il commence à pleuvoir.  La pluie ne m’incommode pas habituellement et ça va me permettre de rouler avec un pare-brise Kimpex.  Par contre, mon ami Patrice, lui, n’aime pas ça. Il raconte notre aventure dans son texte: Première randonnée de groupe éprouvante

Eskape – Spécialiste Sport Moteur

Nous réussissons tout de même à arriver à St-Tite à 17 h, et, de quitter à 17 h 30. Installer les quads et se changer à la pluie n’est pas l’idéal… Vivement un peu de chauffage dans le VUS!

19 h: Enfin à la maison, on décharge à la pluie (encore la pluie). On saute dans la douche, on mange et c’est le temps de se reposer!

Habituellement, les randonnées en quad se passent mieux que ça, par contre, c’était vraiment un beau groupe et l’organisation de Éric Leblanc était parfaite. Il organise d’autres randonnées au courant de l’été, quelques-unes seront annoncées sur Infoquad.com. Si vous avez la possibilité, allez-y, vous aurez de beaux souvenirs, peu importe ce qui arrivera!

J’ai bien hâte de retourner faire une randonnée en quad… j’ai l’impression que le pire est passé.

Bye Murphy! Va jouer avec quelqu’un d’autre maintenant.