Bonjour aux adeptes du quad ! C’est avec plaisir que j’ai eu la chance de faire l’essai du RZR S 800 de Polaris, dernièrement.  Lors de la randonnée, j’ai demandé à un confrère de travail, monsieur Réal Brochu, de me servir de guide dans le secteur de St-Lazare dans Chaudière – Appalaches.
L’essai s’est déroulé avec un RZR S 800 de Polaris, considéré comme un véhicule haute performance dans cette catégorie. Selon moi, le côte à côte a une très belle apparence. Il est de couleur bleu avec des décalques qui s’harmonisent bien avec son look.
Pour l’intérieur, on retrouve deux bons sièges très confortables à dossier haut. Il y a des ceintures en trois points qui sont ajustables à la hauteur de l’épaule et qui vont bien nous retenir au besoin. Pour la conduite, il y a un volant ajustable qui est bien proportionné et qui nous permet un bon contrôle et une bonne prise pour la conduite.
Le tableau de bord central est relativement facile à lire. Il indique la vitesse, l’heure et des informations reliées au moteur. La vitesse se lit en (km ou mph). De plus, il est possible de remettre à zéro le compteur journalier. On retrouve deux interrupteurs allumant  les lumières hautes et les basses.  En plus, un sélecteur est disponible pour choisir l’option deux ou quatre roues motrices. De plus,  du côté passager, on retrouve des poignées de retenues ajustables pour plus de confort et de sécurité lors de randonnées en sentiers plus ardues.
Sous les poignées du passager,  il y a un petit coffre pour de petits objets.  Le côte à côte qui m’a été octroyé  avait des demies portes rigides. Personnellement , c’est une option très importante car cela nous permet de rester plus propres et nous protège mieux qu’un filet. On retrouve dans les demies portes des pochettes de rangement. Dans la console centrale, deux porte-bouteilles sont installés et le sélecteur de vitesse est bien situé.
Ensuite, à l’avant du côte à côte, on aperçoit deux phares halogènes à double intensité. Sous le capot, il y a  un espace de rangement utile pour garder différents objets au sec. Les amortisseurs au gaz sont ajustables.
Le RZR est chaussé de roues «mags» et de pneus maxxis  bighorn.  Les ailes sont élargies pour une protection supplémentaire contre la boue.  À l’arrière, on découvre les feux de position et de frein. Une plateforme cache le moteur qui peut transporter toutes sortes d’équipements de dépannage et de loisirs. On y aperçoit les amortisseurs bien performants qui rendent les randonnées beaucoup plus agréables.  On a une vue d’ensemble de l’arceau de sécurité
Pour la puissance, je disposais d’un 800 cc  très performant qui peut se conduire  sur deux ou quatre roues motrices.  La suspension à performance sportive procure un confort et une tenue de route exceptionnelle en sentier. De par sa configuration,  le RZR a un centre de gravité bas ,ce qui lui donne une stabilité en terrain accidenté. Il peut travailler fort pour remorquer ou transporter divers objets.
Voici le temps de vous raconter  mon expérience. C’était un beau samedi ensoleillé de mai et  la température indiquait +8 C. Nous prenons quelques photos avant le départ. Nous avions convenu de prendre de beaux sentiers pour le plaisir de la promenade en côte à côte.
Nous voici dans les sentiers. Il n’y avait pas trop de poussière, car la veille, la pluie l’avait éliminée en grande partie. Quel plaisir de prendre l’air dans les bois. ! Nous nous dirigeons vers le Massif du Sud pour aller voir le parc des éoliennes.  En cours de route, nous nous arrêtons pour observer le paysage qui s’éveille de son hibernation.
Nous prenons quelques photos et nous continuons notre chemin vers les éoliennes. Je dois dire que ces monstres de l’électricité sont très impressionnants à voir.  On en dénombre 75 dans ce parc. Bien entendu, on retrouve de très beaux chemins de terre qui sont accessibles en VTT et en côte à côte pour la promenade. Nous nous arrêtons près d’une éolienne et poursuivons notre pélerinage photos.
Nous avons également eu la chance de discuter avec des gens qui circulaient en VTT.  Nous leur avons demandé quel était  le meilleur endroit pour prendre de nouvelles photos. Suite à leur information et arrivés à l’endroit indiqué, nous prenons diverses photographies. Comme le temps passe vite, il étaitdéjà temps de prendre une pause repas.
Nous nous dirigeons vers Saint -Luc -de -Bellechasse pour dîner et faire le plein d’essence.  Lors de notre promenade, nous avons vu des gens installer des panneaux de signalisation pour permettre aux visiteurs de mieux se retrouver dans le parc. Ces changements sont redevables à l’arrivée des éoliennes qui amènent sur place de nombreux curieux.
Après le dîner, nous décidons de retourner à Saint-Lazare pour terminer notre randonnée. Comme toute bonne chose a une fin, nous devons faire une opération nettoyage du côte à côte et du VTT tout en bavardant sur notre belle journée. De retour à la maison, je partage cette expérience avec des amis. J’ai retourné le côte à côte au concessionnaire RPM RIVE SUD de Lévis. Lors de mon essai, j’ai parcouru 108 km.
Quelle promenade et que de plaisir!
Un gros merci à l’équipe de RPM Rive-Sud de Lévis et plus particulièrement à Jean-François Ferland.
Analyse pré randonnée Can-Am Commander XT 1000R 2022