Le Segway Snarler AT6 SX, une arrivée en force!

Introduction brève à la marque

Segway est une compagnie fondée en 1999 par Dean Lawrence Kamen. Au départ, la compagnie produit essentiellement le transporteur personnel électrique.

Dès 2004, Segway produit son tout premier concept innovateur de quad électrique, le Centaur.

En 2015, l’entreprise Chinoise Ninebot, spécialisée en transportation robotique, fait l’acquisition de Segway. Elle récupère ainsi un réseau de distribution international qui compte plus de 250 points de vente dans 80 pays. Aujourd’hui, Segway-Ninebot produit une foule de véhicules électriques tels que scooters, mobylettes, go kart, vélos, ainsi que beaucoup de produits robotiques pour clients et entreprises. Segway se démarque aussi par l’Internet des véhicules (IOV), ce qui permet de contrôler certains paramètres du véhicule à distance, mais permet aussi au fabricant de reprogrammer votre véhicule sans que vous ayez à vous déplacer chez le concessionnaire.

La division Powersports tant qu’à elle est créé en 2019. La compagnie débarque alors à Milan et présente trois véhicules tout terrain à motorisation hybride.  Segway entre sur le marché canadien cette année avec sa gamme de VTT et SXS. J’ai eu la chance de faire l’essai du Snarler AT6 SX de Segway sur près de 250km à la fin de l’été, voici mes impressions.

Le look

Je dois mentionner le look assez unique de Segway pour la conception de ce quad en général. Le véhicule a sa propre identité, une conception originale.  J’aime, tout d’abord, l’avant avec ses lumières au DEL et sa grille avant de couleur, ça fait changement. Par la suite, lorsque je me promène autour du véhicule, je remarque beaucoup de nouvelles idées. Je note par exemple l’ajout d’un protège roches (rock sliders) sur le côté du marchepied, pour un véhicule tout terrain, c’est une excellente idée. Je note aussi la conception et la position du siège. Il y a un grand espace pour les pieds mais aussi pour les genoux, c’est parfait pour ne pas se cogner sur les ailes dans un sentier accidenté.

De manière générale, c’est impressionnant de voir la qualité des pièces utilisées dont le cadre du châssis fait d’acier chromoly.  C’est gros, les soudures sont impeccables.  La qualité d’assemblage, l’alignement des plastiques et la finition est franchement impressionnante. Je note qu’il reste un bon emplacement sous le véhicule à l’arrière, je suppose que cet espace sera pour l’ajout de la motorisation hybride. Les portes bagages en plastique moulés ajoutent une belle finition. Je note qu’il y aura surement une panoplie d’accessoires prochainement disponibles. De manière générale, la conception est à faire réfléchir certains compétiteurs qui sont sur le marché depuis des années et qui restent au statut quo.

Segway Villain 2022 – Mon premier contact

Motorisation – rouage d’entraînement

Segway fabrique ses propres moteurs. Pour le véhicule à l’essai, il s’agit d’un moteur 570cc à un cylindre qui développe 44hp et un peu plus de 35lbs pieds de couple (48nm), ce qui est dans la norme pour un véhicule de cette classe.  Il est muni d’une transmission CVT.  En ce qui concerne le rouage d’entraînement, certains modèles rouleront en mode 2wd ou 4wd avec la possibilité de seulement barrer le différentiel avant.  Le modèle dont je fais l’essai, la version SX, possède aussi un différentiel arrière avec la possibilité de le barrer (2wd ou 4wd).

Versions et équipements

Segway est disponible en trois versions cette année, c’est-à-dire la version courte S (S pour short -1 place) ou longue (L pour longue – 2 places). Les modèles sont aussi disponibles en trois couleurs (blanc, noir et gris) avec des accents de couleurs, le modèle d’essai est gris avec des accents de bleu. La version de base pour le 1 place est le SE, la version à l’essai est la SX, la mieux équipée. Il est bon de noter que tous les modèles Segway ont une direction assistée électronique de série. Tous les modèles ont des plaques de sécurité sous le véhicule. De plus, tous les véhicules sont homologués pour la route, ils incluent donc miroirs, clignotants et klaxon. Tous ont un pare-chocs à l’avant ainsi qu’une barre anti-versement à l’arrière. Il est à noter que la version d’essai possède aussi un treuil de 3000lbs. Je note aussi une prise 7 brins pour une remorque ainsi qu’un bloc et une boule de 2 pouces, disponibles de série.

Suspensions

Les bras de suspension à l’avant sont à double bras triangulaires, même chose à l’arrière.  Les roues ont un débattement de 7 pouces à l’avant et 8.3 pouces à l’arrière ainsi qu’une hauteur de 10.6 pouces sous le véhicule. En ce qui concerne les amortisseurs, ceux de la version d’essai sont des amortisseurs Segway au gaz ajustables en compression et en rebond, qui ne seront pas disponibles sur le modèle de bas.

Pneus et Jantes

La version de base possède des jantes de 12 pouces sur des roues de 25 pouces. La version d’essai possède des pneus Wanda de 26 pouces sur des jantes de 14 pouces. De plus, ces jantes ont aussi des anneaux de retenue (beadlocks).

Technologie embarquée

Segway innove de ce côté en proposant beaucoup d’options qui peuvent se faire via un téléphone avec le protocole Bluetooth. Par exemple, pouvoir consulter le kilométrage parcouru, la jauge d’essence. Il est possible de démarrer le véhicule à distance et d’utiliser son téléphone comme clé. Il est aussi possible d’ajouter un contact SOS et votre contact recevra une alarme si jamais vous avez un accident. On peut également rouler en équipe et voir la position GPS de ses amis, une fonction pratique pour ne pas les suivre de trop près dans le sable. Il est aussi possible de consulter la performance de votre véhicule en temps réel : vitesse, couple, accélération. Segway met à jour l’application régulièrement et il y aura de plus en plus d’options disponibles avec le temps.

Mon essai

Dès le départ, le véhicule m’impressionne beaucoup, surtout pour une première génération.  La puissance est bonne pour cette cylindrée, le moteur donne un bon rendement, le couple est bon. La transmission CVT fait un bon travail. L’accélération est franche et linéaire sur toute la plage et j’aime la sonorité de ce moteur, l’échappement n’est pas trop bruyant. Absolument rien à envier à ses compétiteurs au niveau des performances et du comportement routier, considérant le poids de 792 lbs. Une des choses que je remarque très vite, c’est la qualité de la suspension et du châssis, c’est fait fort et c’est stable. On voit qu’il est conçu pour supporter un plus gros moteur et plus tard une motorisation hybride. Le véhicule ne tangue pas et il absorbe bien les bosses.

Bilan d'essai: CFMOTO CFORCE 1000 OVERLAND 2022

Ma position de conduite sur le VTT est bonne et j’apprécie avoir autant d’espace pour les pieds, mais aussi pour les genoux.  D’ailleurs, le frein au pied est excellent, bien positionné, bien calibré. Le véhicule freine très bien sur une distance courte avec un sentiment de sécurité.  La direction assistée possède trois modes, dans mon cas, je ne peux vous dire sur quel mode j’ai roulé.  Ce que je peux dire, c’est que le mode sur lequel je roulais était sensible et je ressentais beaucoup le terrain dans le guidon (feedback). Je le trouvais un peu trop sensible à bonne vitesse, mais rien de si contraignant par rapport à d’autres essais que j’ai fait cette année. J’espère avoir la chance de faire l’essai des autres modes dans le futur. L’écran d’affichage au DEL se lit bien en plein jour et contient une panoplie d’informations utiles.

J’aime le fait d’avoir un port USB, un 12 volts et des coffres qui sont hermétiques et qui se barrent. Le guidon ainsi que les boutons sont bien placés. Étant conçus pour la route, les pneus roulent doux sur l’asphalte mais font aussi un bon travail dans les sentiers. Le rapport qualité / prix est excellent si je considère tout ce qui est offert avec la version dont je fais l’essai. Il est difficile d’évaluer la fiabilité à long terme, mais le véhicule est tout de même garanti 18 mois et il est possible de faire une extension de cette garantie.

Améliorations

Sur une note moins positive, voici quelques éléments à améliorer. Tout d’abord, si je me réfère au cadran d’affichage, plusieurs éléments sont affichés trop petits, par exemple la jauge d’essence. Il est difficile de la consulter en roulant, surtout hors route dans les bosses. Le siège est très bien fait et est confortable sur de courtes distances mais devient très dur sur de longues distances. J’aurais apprécié un peu plus de rembourrage. Une des choses que j’aurais aimée est de pouvoir changer le mode de direction assistée sans mon téléphone.  Il faut assumer avec ce véhicule qu’il faut toujours apporter son téléphone avec soi, mais dans mon cas ce n’est pas toujours le cas. C’est d’autant plus contraignant si l’on emprunte ce véhicule à un ami.

Aussi, les boutons sur le manchon droit pour les rouages devraient être mieux indiqués, les icônes sont tous identiques. On ne sait pas exactement la fonction à moins de lire le manuel d’utilisateur.  Le braquage des roues pourrait être un peu mieux, sachez que vous ne tournerez pas sur un 10 cents, mais ce n’est pas tant une contrainte. Le levier de sélection des vitesses fonctionne bien en général, mais il est beaucoup plus difficile à engager et sélectionner les vitesses lorsqu’on est dans une pente. Je dois faire une mention d’entretien pour les nombreux points de graissage sous le véhicule. La dernière chose à améliorer est la capacité de remorquage de 600lbs, qui est en deçà de ses compétiteurs directs.

Analyse pré randonnée : Polaris Ranger SP 570 édition Northstar 2022

Pour terminer, Segway arrive sur le marché avec un produit intéressant et s’attaque directement à la compétition avec un produit ayant une conception innovante.  Je ne sais pas quelle évolution prendra la marque au courant des prochaines années, mais ce qui est certain est que Segway nous arrive avec de nouvelles idées, une nouvelle mentalité.  Plusieurs modèles hybrides viendront s’ajouter à la gamme de véhicules déjà existante et c’est d’autant plus intéressant pour le moment qu’un véhicule électrique.  La raison est bien simple, il n’y a pas encore assez de bornes électriques pour soutenir un réseau électrique de Quad.  J’aimerais remercier Segway Powersports Canada, Eskape.ca ainsi qu’Infoquad.com de m’avoir permis de faire cet essai.