Avec l’automne qui s’installe, il est temps de bien entretenir nos équipements d’été avant de les remiser jusqu’au printemps prochain. Si, comme moi, vous ne lésinez pas sur l’investissement que vous placez dans votre confort, un peu de jus de coudes est peu cher payé pour protéger votre équipement.

On entretient les vêtements d’été?! - quads - quadistes - VTTÀ l’été prochain !

On aurait tendance à remiser nos vêtements, bottes et casque d’été sans trop y penser tellement nous avons hâte d’aller jouer dans la neige. C’est pourtant une étape importante pour conserver l’apparence et le bon état de nos vêtements. En prime, vous serez heureux de les ressortir tout propres dans quelques mois.

Voici donc mes expériences, à la suite de plusieurs trucs qui m’ont été donnés par des quadistes, celui du casque était franchement inusité, mais je l’ai testé pour vous !

1. Les vêtements étanches

Peu importe la membrane qui rend votre manteau et pantalon étanche, la grande majorité de ces vêtements d’été sont munis de plusieurs trappes d’aération qui doivent pouvoir s’ouvrir et se fermer avec une fermeture éclair étanche. Avec la poussière et la saleté qui s’y accumule, la fermeture éclair devient de plus en plus difficile à opérer et c’est comme ça, en tirant et en forçant, qu’on risque de briser notre vêtement. Au remisage, et quelques fois pendant l’été, il est important de lubrifier ces nombreuses fermetures éclair afin de les garder en bon état et faciles à utiliser.

Puisque j’hésitais à utiliser des produits lubrifiants qui pourraient endommager la membrane de mon vêtement, je me suis tournée vers mes 15 ans d’expérience en plongée sous- marine. Quel rapport me direz-vous ? En plongée, nous utilisons un vêtement étanche et pour y entrer, une énorme fermeture éclair ferme le dos. Nous y appliquons une cire afin de la rendre facile à utiliser et prolonger sa durée de vie.

Il suffit d’appliquer la cire sur les dents de la fermeture éclair et de l’actionner quelques fois. Le résultat est saisissant. C’est facile à ouvrir et fermer, et l’on ne tire plus inutilement sur les coutures du vêtement. On peut se procurer un bâton de cire dans une boutique de plongée, ou encore utiliser de la paraffine qui donne un excellent résultat. Ces produits n’étant pas solubles dans l’eau et plutôt secs, ils demeurent plus longtemps sur la fermeture éclair sans y provoquer une accumulation de poussière. Essayez-les !

On entretient les vêtements d’été?! - quads - quadistes - VTTOuvrir la fermeture éclair, appliquer la cire sur les dents et actionner quelques fois pour bien lubrifier.

2.  Les gants

Ces mal-aimés qu’on laisse trainer dans le fond de notre sac mérite un peu d’amour avant d’être entreposés. Sinon, ils ressortiront de l’hivernage tout secs et raides. Après un bon brossage pour retirer la poussière, nourrissez le cuir avec un produit du marché qui ne les rendra pas glissants. J’ai fait l’erreur une fois d’essayer un truc qui m’avait été donné, les traiter avec du Jig-A-Loo, ce qui les rendrait étanches et luisants. Ils sont devenus très beaux et luisants, mais si glissants que c’était pénible pour conduire. J’ai dû travailler fort pour leur redonner leur souplesse et leur prise.

Faire un traitement est facile, il suffit de porter ses gants, d’appliquer le produit choisi et de se frotter les mains. On en met autant que le cuir est capable d’en absorber et l’on essuie ce qui n’a pas pénétré après quelques heures.

On entretient les vêtements d’été?! - quads - quadistes - VTTJ’utilise une graisse vendue pour les chaussures de cuir, tout produit semblable fera l’affaire pour entretenir vos gants.

3. Les bottes

Je ne sais pas pour vous, mais mes bottes en mangent de la boue et de la poussière pendant un été. La configuration de mon quad asperge littéralement mes bottes à chaque flaque d’eau. Bien qu’elles demeurent étanches, elles passent l’été d’une couleur brune sale et douteuse. Avant de leur dire à l’an prochain, une belle remise à neuf s’impose.

Après un énergique brossage pour enlever la boue, une bonne vieille cire noire comme celle que j’utilisais dans l’armée leur redonne leur couleur. Par la suite, une généreuse application d’un produit imperméabilisant pour cuir et tissus les aidera à tenir le coup. Une fois l’opération terminée, elles ont l’air presque neuves.

On entretient les vêtements d’été?! - quads - quadistes - VTTRemise à neuf, avant et après.

4. Le casque

Pour vous, lecteurs d’InfoQuad, j’ai mis mon casque sur le billot !

Pour moi, mon casque est l’une des pièces les plus importantes pour mon confort. J’en ai essayé plusieurs dizaines avant de LE trouver. C’est dire que j’y tiens beaucoup. Son entretien régulier consiste à retirer les doublures détachables et de le dépoussiérer, particulièrement les prises d’air, avec le soufflet d’un compresseur à air. Ensuite, avec un chiffon doux, je lave l’extérieur et je le cire. Je lave les doublures à la main, avec un savon à vêtements et après séchage, c’est prêt à assembler.

C’est lors du tour de la Gaspésie de cet été qu’une quadiste d’expérience (Mme Polaris 1000, vous vous reconnaîtrez sûrement) me dit qu’elle lave son casque au lave-vaisselle et que c’est une méthode facile et pratique. Devant mon air plus que douteux, elle maintient l’efficacité de son truc.

N’écoutant que mon courage, j’ai décidé de tenter l’expérience… Premier constat, ce n’est pas facile de placer un « full face » dans un lave-vaisselle sans tordre quelques supports métalliques, mais j’y parviens (Mme Polaris, elle, porte un casque ouvert). Me voilà presque anxieuse, mon précieux casque dans le lave-vaisselle avec les doublures sur l’étage du haut. J’hésite à fermer la porte puis je me dis qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour la science !

Résultat après le cycle court sans séchage, super propre, pas de dommage et même pas besoin d’une cire pour lui redonner son lustre. J’ai eu chaud (mon casque aussi) ! À vous de voir si vous tenterez l’expérience ou non, je ne garantis aucunement l’état de votre casque à la sortie !

On entretient les vêtements d’été?! - quads - quadistes - VTTÀ vous de juger si vous tentez cette méthode, et ce, à vos risques !

Quelques heures de travail pour entretenir et protéger mon équipement qui sera prêt à être utilisé au printemps, je crois que c’est du temps bien investi.

Bon hiver et belles randonnées !

On entretient les vêtements d’été?! - quads - quadistes - VTTNe me regardez pas comme ça, c’est pour votre bien !