Le plus gros feu de forêt du Québec

En juin 2020, j’étais à la pourvoirie “La Jeannoise » avec mon conjoint pour une semaine de pêche et de chasse à l’ours.  La météo était superbe et le poisson était au rendez-vous.  Un soir, le propriétaire du site passe nous voir pour nous aviser d’une possible évacuation car un feu de forêt fait rage pas très loin. Selon la direction des vents, nous pourrions avoir à quitter rapidement, la SOPFEU nous aviserait quelques heures à l’avance.

Le lendemain, près de la moitié des clients pliaient bagages.  Certains, plus craintifs, avaient quitté pendant la nuit. Bien que je n’étais pas particulièrement inquiète car j’avais confiance en la prudence des autorités, je me suis surprise à surveiller les vents et humer l’air.  Au loin, nous pouvions voir la fumée et la lueur de l’incendie une fois la nuit tombée. Nous avons pu terminer notre séjour de justesse avant que tout le secteur ne soit interdit d’accès devant ce qui allait devenir le plus gros feu de forêt depuis plusieurs années au Québec: Le feu de la Chute-des-Passes au nord du Lac-St-Jean.  Ce gigantesque incendie a détruit 50 000 hectares de forêt et des dizaines de chalets en plus de menacer la centrale électrique de Péribonka.

Un an après le feu de forêt…

Un an plus tard, nous étions de retour à cette pourvoirie que nous apprécions beaucoup et qui, fort heureusement, a été épargnée par le feu bien qu’il se soit approché à une quinzaine de kilomètres.  Comme la majorité des Québécois, je n’avais jamais vu les ravages d’un si grand incendie et j’avais prévu une randonnée en quad pour visiter la zone dévastée. À l’aide de la carte du feu disponible sur le site de la SOPFEU, j’ai positionné la pourvoirie sur mon logiciel de tracé QuadGen et j’ai créé une route pour aller visiter le secteur.  Une petite balade d’une centaine de kilomètres dans des chemins forestiers où il est assez facile de se perdre.

Tout savoir pour une planification de randonnée réussie

C’était franchement impressionnant.  Le sol était noir, brulé profondément par endroit, laissant les racines à nues, les branches dénudées, les troncs d’arbres éclatés par la chaleur, les écorces arrachées du côté d’où est venu le feu: un spectacle de désolation.  La nature recommençait déjà à se regénérer, un peu de vert dans tout ce noir portait l’espoir d’une forêt qui allait revivre dans quelques années.  Les coûts d’un tel incendie sont énormes, tant par les efforts faits pour l’éteindre que tout ce qui a été perdu par les compagnies forestières et les propriétaires de chalets.  Les rares qui ont été suffisamment compensés par leurs assurances pour reconstruire devront le faire dans un décor particulièrement sinistre et qui le demeurera longtemps.

Impact des quads

Cette expérience m’a sensibilisée aux impacts que nous, quadistes, pourrions avoir sur les feux de forêt.  J’ai été surprise d’apprendre que annuellement, le quad causait 10 incendies au Québec.  Ceci exclut les incendies causés par leurs conducteurs et passagers, qui sont inclus dans les statistiques d’autres causes de feu, telles que les feux de camp ou les articles de fumeur.  Comment donc un quad peut-il allumer un incendie ??  Essentiellement via des branches, feuilles ou herbes collées aux parties chaudes du moteur ou du silencieux qui finissent par s’embraser et tomber au sol.  Dans des conditions propices, cela est suffisant pour allumer un petit feu qui peut se propager rapidement en forêt.

La SOPFEU diffuse régulièrement des consignes de sécurité destinés aux quadistes:

  • Nettoyer le moteur et le silencieux de la matière végétale avant de partir en randonnée
  • Éviter de circuler hors des sentiers lorsque le danger d’incendie est élevé
  • Éviter de stationner votre véhicule chaud dans les herbes et les broussailles, privilégier un espace de terre battue, de gravier ou de sable
  • Avoir un extincteur de classe ABC de 1kg
Festival Quad Matapédien 2022

 

Pour les aventuriers qui planifient de grandes randonnées dans les contrées reculées du Québec, j’ajouterais à ces consignes de consulter le site de la SOPFEU pour localiser les incendies en activités susceptibles de croiser votre parcours.  J’ai personnellement dû refaire une planification de voyage lors du grand feu de Labrieville en 2018, car notre trajet passait directement au milieu de l’incendie. Non seulement est-il dangereux de s’approcher d’un feu de forêt, mais cela entrave les activités d’extinction aérienne.  De plus, lorsque le ministère des Forêts, de la Faune et des Parc interdit l’accès à un secteur, les contrevenants s’exposent à des amendes pouvant aller jusqu’à 50 000 $.  Fort heureusement, la SOPFEU ne rapporte aucun sauvetage de quadiste en randonnée lors d’un incendie.

 

Soyons prudents et prenons soin de notre beau terrain de jeu qu’est la forêt québécoise, et si vous êtes témoin d’un feu de forêt, ne vous approchez pas et avisez le 9-1-1.

 

Bonne randonnée!