Wildcat XX 2018 – L’arrivée d’un félin dans l’arène des côte-à-côtes de hautes performances

Wildcat XX 2018 – L’arrivée d’un félin dans l’arène des côte-à-côtes de hautes performances

Depuis quelques années, les principaux fabricants de Quad se livrent une lutte féroce dans le marché des véhicules de type côte-à-côte (VCC) ou comme on les appelle maintenant au Québec les autoquads. C’est vraiment une guerre à finir entre les fabricants Can-Am et Polaris au niveau de la puissance des moteurs (Lire…), mais ça ne s’arrête pas là…

En effet, on nous présente année après année des véhicules dotés de caractéristiques incroyables comme des suspensions à grand débattement ou des châssis hyper robustes. En 2016, Yamaha est sorti de sa zone de confort et a rejoint le club des fabricants de super VCC ultra-sport avec l’introduction du YXZ (Lire…). Avec un moteur de 112 HP, il n’a peut-être pas autant de poneys que les moteurs turbocompressés des Maverick ou RZR de la compétition, mais il se compare avantageusement sur tous les autres aspects techniques. Tout le monde sait que Yamaha sortira tôt ou tard une version turbocompressée de série du YXZ et qu’elle devrait atteindre le cap des 200 HP comme on a pu le voir dans le monde de la motoneige avec la foudroyante SideWinder (Lire…).

Au printemps 2011, Arctic Cat nous avait présenté le Wildcat 1000 2012. Il s’agissait alors du premier autoquad ultra-sport qui était conçu pour une conduite très sportive, voire extrême ! Au fil des ans Arctic Cat nous a présenté plusieurs variantes du Wildcat avec des largeurs de 60 et 50 pouces et même des versions 4 places. Bien entendu, le Wildcat est toujours une machine très agréable à conduire, mais la concurrence qui a d’abord soufflé dans le cou d’Arctic Cat a maintenant pris une bonne longueur d’avance du point de vue technologique… Le Wildcat dans sa version actuelle est maintenant dépassé aux yeux de plusieurs et chacun a les yeux rivés sur le fabricant de Trief River Falls.

Arctic Cat Wildcat XX 2018 – L’arrivée d’un félin dans l’arène des côte-à-côtes de hautes performances

Contrairement à ce que l’on voit habituellement dans l’industrie, Arctic Cat a laissé couler beaucoup d’informations concernant son tout nouveau pur-sang : le Wildcat XX. Déjà l’an dernier on pouvait voir des vidéos circuler sur Internet. Au cours des derniers mois, on a eu beaucoup plus de détails sur les spécifications du bolide. En février dernier, certains ont même pu l’essayer afin d’avoir un premier aperçu des performances du XX. Cependant, la date de disponibilité ainsi que les spécifications finales des modèles de production ne semblent pas encore arrêtées. Ce «coulage» d’informations est sans aucun doute la façon qu’a trouvé Arctic Cat de faire patienter les quadistes jusqu’à ce le Wildcat XX soit finalement disponible.

Regardons maintenant d’un peu plus près le Wildcat XX 2018. Tout d’abord, le nouveau porte-étendard de la flotte d’Arctic Cat est une toute nouvelle machine conçue et construite à partir de zéro. Mais, afin de ne passer à côté de rien, Arctic Cat s’est allié d’un très grand spécialiste de ce type de véhicule et vainqueur de plusieurs championnats internationaux : Robby Gordon. Ce dernier a été grandement impliqué dans toutes les phases du développement du Wildcat XX. Ceci est assurément un gage de succès puisque si le XX répond aux attentes et besoin d’un pilote professionnel, il répondra à coup sûr à celles de l’ensemble des quadistes. Non ?

Groupe propulseur

La nature humaine étant ce qu’elle est, la première question qui vient en tête de tous les quadistes qui s’intéressent aux modèles ultra-sport est : combien de HP ?  Cette question est immédiatement suivie de : Est-ce que c’est un moteur turbocompressé ? Voyons cela ensemble…

Tour de la Gaspésie 2022 - Jour 5

Arctic Cat Wildcat XX 2018 – L’arrivée d’un félin dans l’arène des côte-à-côtes de hautes performances
Un petit aperçu du moteur du Wildcat XX

Arctic Cat a opté pour un moteur Yamaha à aspiration naturelle de 130 HP. On ne parle pas ici du moteur du YXZ qui, lui, développe 112 HP. Il semble qu’on soit en présence d’une variante du moteur Genesis Turbo que l’on retrouve dans plusieurs modèles de motoneiges Yamaha et Arctic Cat. La grosse différence étant le fait que ce moteur n’est pas muni, en fait pour l’instant, du turbo.  Arctic Cat a en effet déjà annoncé ses couleurs pour l’avenir en promettant un kit de turbo et d’un modèle turbo compressé de série. On parlerait alors d’une puissance oscillant autour des 215 HP…

Contrairement au YXZ de Yamaha qui utilise une transmission de 5 vitesses, Arctic Cat a opté pour la Team Rapid Response qui est de type CVT. Selon les dires de Robby Gordon, la version de série avec le moteur à aspiration naturelle atteindrait une vitesse de pointe de plus de 132 km/h (83 MPH).

Le châssis du Wildcat XX est conçu pour offrir une grande durabilité même dans les pires conditions d’utilisation. En fait, ce châssis et la majorité des composantes du Wildcat XX en font une machine «Race ready» selon Arctic Cat.

Arctic Cat Wildcat XX 2018 – L’arrivée d’un félin dans l’arène des côte-à-côtes de hautes performances

Afin d’offrir un maximum de confort au pilote et à son passager, le Wildcat XX a été équipé d’une suspension arrière à bras de suspension oscillants (Trailing arm). Ces bras sont munis de deux points d’attache aux châssis. Lorsqu’on observe ces bras oscillants, on se rend rapidement compte qu’ils sont conçus pour être très robustes.

Arctic Cat Wildcat XX 2018 – L’arrivée d’un félin dans l’arène des côte-à-côtes de hautes performances
Bras oscillants en Y de la suspension arrière avec les deux points de fixation au chassis (Flèches)

À l’avant, on a une suspension à double bras en delta. Une des particularités est que l’amortisseur est fixé sur le bras inférieur. Ainsi, le haut de l’amortisseur ne dépasse pas le capot comme on peut le voir sur certains modèles de la compétition.

Tour de la Gaspésie 2022 - Jour 6

Arctic Cat Wildcat XX 2018 – L’arrivée d’un félin dans l’arène des côte-à-côtes de hautes performances
Amortisseurs fixés aux bras de suspension inférieurs à l’avant (Flèches)

Les suspensions avant et arrière offrent un débattement de (45 cm) 18 pouces.

La cage de protection donne un beau look au Wildcat XX en étant d’allure sportive. Conçue avec des barres de 1,75po de diamètre et des barres de renforcement d’un diamètre plus petit, cette cage semble offrir une bonne protection en cas de renversement du véhicule.

Arctic Cat semble s’être grandement attardé sur la conception du poste de pilotage. En effet, le look et la finition semblent être de beaucoup supérieurs à ce que l’on retrouve sur les anciens Wildcats. La console est très attrayante et comprend un ensemble de cadrans numériques similaires à ceux que l’on retrouve sur plusieurs modèles de motoneiges Arctic Cat. Ces cadrans offrent une foule d’informations. Ils sont faciles à configurer de façon à choisir l’information désirée sur les cadrans. Les caractères sont de bonne taille ce qui facilite la lecture des cadrans lorsque le véhicule est en marche. La boite à gant est spacieuse (environ 15 litres) ce qui est très intéressant. On y retrouve une prise 12 volts et Arctic Cat offre également une prise USB en option.  Le siège du conducteur ainsi que la hauteur du volant sont ajustables.

Arctic Cat Wildcat XX 2018 – L’arrivée d’un félin dans l’arène des côte-à-côtes de hautes performances

Si on s’attarde à l’extérieur, le Wildcat XX offre un très beau look. Le design de sa carrosserie semble offrir une bonne protection contre la boue et les débris lorsqu’on roule. Les portes sont entières… Donc pas de demi-porte ou chose du genre. La protection latérale est donc assurée. Un autre élément intéressant est que les phares et les feux arrière sont tous de type DEL.

Arctic Cat Wildcat XX 2018 – L’arrivée d’un félin dans l’arène des côte-à-côtes de hautes performancesPortes pleine hauteur

Arctic Cat Wildcat XX 2018 – L’arrivée d’un félin dans l’arène des côte-à-côtes de hautes performancesPhares avant au LED

Arctic Cat Wildcat XX 2018 – L’arrivée d’un félin dans l’arène des côte-à-côtes de hautes performances
Feux arrières au LED

L’espace cargo est aussi, selon le fabricant, le plus spacieux de l’industrie. Il a une capacité de plus de 135 kg (300 lbs).

Côte-à-côte Segway 2022

Arctic Cat Wildcat XX 2018 – L’arrivée d’un félin dans l’arène des côte-à-côtes de hautes performances

Comme c’est de plus en plus la tendance dans l’industrie, le Wildcat XX a été conçu en parallèle avec plusieurs accessoires. Ainsi, le câblage de barre de lumières, intercom ou système stéréo est déjà présent. Sur la console, plusieurs emplacements pour interrupteurs sont également prévus. Finalement des points de fixation pour treuil, pare-chocs, système de ceinture de sécurité à 4 points d’ancrage … sont déjà présents. On peut donc personnaliser à souhait et aisément son Wildcat XX.

En attendant les modèles de production

Pour l’instant, il ne s’agit que d’informations préliminaires et bien entendu sujettes à changement d’ici à ce que les premiers Wildcats XX de série sortent au bout de la chaîne de production.

Arctic Cat Wildcat XX 2018 – L’arrivée d’un félin dans l’arène des côte-à-côtes de hautes performances

Cependant, on peut d’ores et déjà affirmer sans se tromper qu’Arctic Cat fait un retour en force dans le monde des autoquads ultra sport. Il y a définitivement un nouveau félin dans l’arène !