Essai court terme du Yamaha Wolverine R-Spec 2016

Essai court terme du Yamaha Wolverine R-Spec 2016

Infoquad en collaboration avec Yamaha Canada vous présente un essai que j’ai eu la chance de réaliser plus tôt cette saison.  Le Wolverine R-Spec est un nouveau véhicule qui utilise un moteur mono cylindre de 708cc que l’on retrouve sur d’autres véhicules Yamaha.

Essai court terme du Yamaha Wolverine R-Spec 2016Présentation du Yamaha Wolverine R-Spec 2016

Je vais donc vous entretenir sur cet essai dans le but de vous donner mes impressions, et surtout, vous informer sur ce nouveau véhicule.

Pour débuter, il faut noter que les composantes de la suspension qui sont utilisées démontrent l’intérêt de Yamaha de faire de ce véhicule, un véhicule dont la tenue en sentier est sans compromis. En effet, dans cette gamme d’autoquad, il est rare que l’on retrouve des amortisseurs de cette qualité. On retrouve sur le Wolverine R-Spec des amortisseurs au gaz KYB entièrement ajustables. J’aurais aimé m’amuser un peu avec les différents réglages possibles, mais en réalité, la suspension a toujours bien fait son travail.

Essai court terme du Yamaha Wolverine R-Spec 2016
Amortisseur au gaz permettant beaucoup d’ajustement

Le confort est remarquable et le comportement est exemplaire. Il arrive que l’on sacrifie l’un pour améliorer l’autre, mais dans ce cas-ci, les ingénieurs de Yamaha ont su bien doser les paramètres pour trouver la recette parfaite.

Que ce soit pour franchir des obstacles, ou bien pour prendre une courbe avec tout juste ce qu’il faut de dérapage, les composantes et la géométrie de la suspension sont conçues pour vous mettre en confiance.

Comme on peut le voir dans le montage vidéo précédent, la suspension fait très bien son travail.  On remarque aussi que le rayon de braquage est assez court pour permettre à ce véhicule de se faufiler à travers les arbres malgré ses dimensions.  Mais sans la motricité disponible aux quatre roues équipées de pneus Maxxis Bighorn de 26 po de diamètre, il aurait été impossible de franchir ces quelques obstacles.

Analyse pré randonnée Can-Am Commander XT 1000R 2022

La sélection du mode 2 roues motrices, 4RM ou même 4RM à différentiel bloqué se fait aisément à l’aide d’un sélecteur rotatif sur le tableau de bord.  Habituellement, on utilise le mode 2RM quand les conditions sont idéales, et quand elles se détériorent, on utilise le mode 4RM à plus basse vitesse. Je me suis permis d’utiliser les 4RM en sentier pour voir le comportement du Wolverine à des vitesses comparables à ce que je roule habituellement. Je m’attendais à obtenir un peu de sous-virage, mais je n’ai pas vu de changement. Le véhicule est resté neutre et aussi facile à faire pivoter. De plus, j’ai observé une amélioration à la stabilité en virage lorsque l’on met le véhicule en dérapage. L’utilisation des 4RM en sentier augmente donc le sentiment de confiance en conduite sportive sans réduire la manœuvrabilité.

Motorisation

Un autre point important d’un véhicule est le moteur. Dans le cas du Wolverine R-Spec, c’est un moteur qui offre beaucoup de couple qui a été choisi. Cela aide à obtenir une réponse prévisible lorsque l’on sollicite l’accélérateur. Par contre, la puissance semble insuffisante. Bien sûr, les dimensions imposantes du véhicule y sont pour quelque chose, mais la raison principale est la qualité des autres composantes. Les freins qui utilisent des étriers à doubles pistons aux quatre roues et la qualité de la tenue de route en sentier nous font comprendre que l’on pourrait facilement gérer un surplus de puissance. On en redemande!

Essai court terme du Yamaha Wolverine R-Spec 2016Étriers de freins à double piston aux quatre roues

Bien que la courbe de puissance du moteur soit large et facile à utiliser, la transmission fait le travail que l’on attend d’une CVT. Les démarrages se font en douceur, et le contrôle à basse vitesse est facile. On connait aussi la réputation de Yamaha quant à la durabilité de ses CVT. Il ne devrait donc pas y avoir de surprises de ce côté sur ce véhicule.

Bilan d'essai: CFMOTO CFORCE 1000 OVERLAND 2022

Ergonomie

Le conducteur et son passager bénéficient de beaucoup d’espace et de sièges très confortables, mais qui auraient avantage à offrir un peu plus de support latéral. Le siège du conducteur peut être fixé à 3 endroits selon la grandeur de ce dernier. Je mesure 1m78 (5pi 10po) et la position intermédiaire me convenait très bien. Notez qu’il faut déboulonner 4 écrous pour repositionner le siège. Cela peut donc prendre quelques minutes et éventuellement devenir agaçant si vous n’êtes pas le seul à conduire le véhicule. Si vous êtes plusieurs, souhaitons que tous aient le même gabarit!

Essai court terme du Yamaha Wolverine R-Spec 2016Le Wolverine R-Spec possède des sièges qui améliorent le niveau de confort

Un autre point très intéressant que l’on retrouve et qui fait que le Wolverine se démarque est la disponibilité des espaces de rangement. Le coffre qui se trouve entre les bancs comporte 2 compartiments de grandeur impressionnante.

Essai court terme du Yamaha Wolverine R-Spec 2016Un coffre de rangement de bonne grandeur se retrouve entre les bancs

On retrouve comme autre espace de rangement un coffre à gants fermé par une porte et un casier ouvert dans le tableau de bord. J’en oubliais presque les incontournables porte-gobelets!

Essai court terme du Yamaha Wolverine R-Spec 2016Un autre espace de rangement en plus de porte-gobelets

La position du volant est convenable et la direction à assistance électrique diminue l’effort que l’on aurait à fournir pour faire tourner cette grosse bête. L’autre aspect intéressant de cet ajout est d’éliminer les chocs transmis au volant par les roues lorsque ces dernières frappent des obstacles.

Pour accéder au véhicule, il y a 2 portières, mais elles sont un peu basses. À première vue, on peut se demander si elles sont vraiment utiles, mais en fait, elles protègent bien les jambes contre les branches d’arbres qui pourraient pénétrer dans l’habitacle. Pour compléter la protection des occupants, on retrouve de chaque côté un panneau qui monte à la hauteur des épaules. Et il s’agit bien d’un panneau de protection puisque dans mon cas, ce panneau était trop éloigné pour que je m’en serve comme support latéral. Bienvenue au colosse!

Analyse pré randonnée : Polaris Ranger SP 570 édition Northstar 2022

La position de conduite est confortable et la disposition des composantes fait qu’elles sont faciles à manipuler. J’ai aussi apprécié la position des pédales. Ce n’est pas un sujet dont on parle souvent, et pourtant, à part le volant, c’est ce dont on se sert le plus. La position de la pédale de frein permet entre autres d’utiliser le pied gauche assez facilement pour contrôler la vitesse du véhicule lorsque l’on doit faire des manœuvres à basse vitesse à travers des obstacles.

Un point important à considérer si vous désirez un véhicule pour circuler en sentier est les dimensions imposantes du Wolverine. À première vue, cela ne parait pas vraiment, et pourtant, la fiche technique indique une largeur de 1540 mm (60.6 po). Il faudra en tenir compte dans le choix de votre véhicule puisque plusieurs clubs limitent la largeur à 1524 mm (60 po).

Conclusion

Dans la course entre les manufacturiers à trouver de nouveaux véhicules pour satisfaire le plus de clients possible, Yamaha nous propose un véhicule qui pourra en combler plus d’un. Que ce soit pour travailler, faire une balade confortable, aller faire un peu de vitesse en sentier ou encore, tenter de franchir des obstacles sur un terrain accidenté, le Wolverine R-Spec 2016 pourra répondre à vos besoins.