web analytics

Outlander Pro XU HD5 2023 – Une belle entrée en scène.

Le 20 février dernier, Can-Am nous est arrivé par surprise avec l’annonce d’une toute nouvelle gamme de VTT. Cet été, j’ai eu la chance de parcourir plus de 900km avec le modèle Pro XU HD5. Voici mes impressions.

Deux classes, une vision : Can-Am réinvente les VTT et les Quads

Cette nouvelle gamme de VTT constitue sans aucun doute la plus grande annonce de Can-Am depuis la sortie de la plateforme de deuxième génération en 2012, également connue sous le nom de G2. À mon avis, Can-Am redéfinit complètement son segment d’entrée et de milieu de gamme.

Alors, qu’est-ce qui est nouveau dans cette gamme ? Beaucoup de choses : un nouveau châssis, un nouveau moteur, une nouvelle transmission et de nouvelles technologies. Tout a été repensé.

Du point de vue stratégique, Can-Am est convaincue qu’il existe un marché distinct pour les véhicules récréatifs et les véhicules utilitaires. C’est pourquoi la société a créé deux catégories totalement distinctes.

Nous aspirons également à proposer une gamme de quads fiables, faciles à entretenir, avec des intervalles d’entretien plus espacés. Notre objectif est de renforcer notre compétitivité face à d’autres constructeurs en termes de prix.

Réduction des coûts, augmentation de la qualité

Nous observons ici l’ajout de modèles récréatifs qui viennent presque en remplacement des anciens modèles 450 et 570 qui étaient disponibles auparavant. Ces nouveaux modèles incluent le 500 2WD, la série 500/700, le DPS (500/700), le XT 700, le X MR 700, le MAX DPS (500/700) et le MAX XT 700.

De plus, une nouvelle gamme utilitaire baptisée PRO a été introduite, comprenant le PRO XU et le PRO Hunting Edition en standard, tous deux disponibles avec les moteurs HD5 ou HD7.

Maintenant, comment Can-Am a-t-il réussi à réduire les coûts de production tout en améliorant la fiabilité ? C’est plutôt simple :

  • En utilisant des pièces usinées qui sont partagées entre les différentes plateformes depuis de nombreuses années, et qui ont fait preuve d’une grande fiabilité.
  • En simplifiant certaines technologies, comme le passage d’un moteur à deux cylindres à un moteur monocylindre.
  • En prenant la décision de remplacer certaines pièces par d’autres, moins coûteuses, tout en maintenant la qualité du produit final.

Le Châssis G3L du nouveau Outlander

Le tout nouveau châssis de la troisième génération du Outlander, baptisé G3L, marque une évolution significative par rapport aux modèles précédents de la génération G2. Il s’agit d’un châssis tubulaire entièrement repensé, qui diffère radicalement du cadre des modèles G2. De plus, il est associé à une suspension à double bras triangulaire arquée, à la fois à l’avant et à l’arrière.

Cette conception permet d’améliorer la hauteur et la garde au sol, allant de 12 pouces sur certains modèles à 13 pouces pour les modèles PRO. Une autre innovation majeure réside dans l’utilisation d’amortisseurs à doubles tubes.

La suspension offre un débattement de 9,75 pouces à l’avant et de 10,25 pouces à l’arrière. Notons que le modèle PRO est doté d’une suspension plus rigide avec des ressorts spécifiques, visant à augmenter la traction lors du remorquage.

Mécanique InfoQuad : Alignement des roues de votre VTT

Moteur : un tout nouveau pour 2023!

Il s’agit d’un monocylindre de 650cc. Ce tout nouveau moteur sera utilisé dans toutes les versions présentées plus haut dans cet article. Donc, quelle est la différence entre les 500, 700, HD5 et HD7 ?

Essentiellement pas grand-chose, si ce n’est qu’une calibration de l’ordinateur spécifique au modèle que l’on possède.  De plus, un arbre à cames plus agressif et performant pour les modèles 700 et HD7. Habituellement, les chiffres réfèrent à la cylindrée du véhicule.

Avec ces nouvelles variantes, Can-Am dérogera de ce standard. Ainsi, nous ne pourrons plus identifier la cylindrée par le chiffre indiqué sur le véhicule, ce que je trouve un peu spécial.

Outlander Pro XU

Comparaison des moteurs : plus de puissance pour les modèles Can-Am 

Quelles sont les performances de ce moteur ?

Pour le modèle 500 et le HD5, la puissance atteint 40 chevaux et le couple 37 lb-pi. En ce qui concerne le modèle 700 et la version HD7, la puissance monte à 50 chevaux, et le couple atteint 41 lb-pi. Ainsi, si nous comparons ces chiffres avec le moteur monocylindre de 450 et le bicylindre en V de 570 qu’ils remplacent, les nouveaux modèles affichent une puissance supérieure.

De plus, selon les informations que j’ai pu trouver en ligne, le couple du nouveau moteur 700 serait même plus élevé que celui du moteur 570cc à deux cylindres qu’il remplace.

En résumé, ce nouveau moteur présente des caractéristiques très prometteuses. Étant donné que le monocylindre est une mécanique plus simple et qu’il s’agit d’un moteur partagé entre différentes plateformes, je suis porté à croire que sa fiabilité sera excellente à long terme.

Transmission

Pour tous ces nouveaux modèles Outlander, Can-Am a procédé à une refonte de la transmission CVT. En ce sens, Can-Am intègre entre autres la poulie primaire pDrive. Avec l’utilisation de rouleaux, cette poulie permettra de meilleures accélérations, des changements de vitesse plus doux. Également, un système plus fiable et robuste en plus de coûter moins cher à entretenir.

Il est bon de mentionner que cette technologie n’est pas nouvelle. Cette technologie a été utilisée depuis longtemps chez Ski-Doo et a également été récemment intégrée dans certains types de véhicules côte à côte. À cet égard, je suis convaincu que cette mécanique a été éprouvée pendant une période suffisamment longue pour offrir un haut niveau de fiabilité.

Aperçu du véhicule d’essai : le Pro XU HD5, un modèle utilitaire à l’honneur

Tout d’abord, il s’agit du modèle utilitaire Pro XU HD5. Ce modèle possède donc la calibration de 40hp. Aussi, une suspension avant et arrière arquée, avec des amortisseurs bitubes et des ressorts plus forts. Il possède une garde au sol de 13 pouces. Il est, entre autres, équipé de la direction assistée à 3 modes, d’un limitateur de vitesses, du système de freinage intelligent (IEB).

Nous pouvons ensuite discuter du système de verrouillage du différentiel avant (Visco-4Lok), des pare-chocs avant et arrière, ainsi que de la plaque de protection intégrale sous le véhicule. De plus, il est doté d’un mode « Extra Low » qui équipera tous les modèles Pro, ainsi que d’un étalonnage spécialement conçu pour les tâches professionnelles.

Outlander Pro XU

Le nouveau modèle vs son prédécesseur G2 

J’ai décidé de comparer ce véhicule à l’un de ses prédécesseurs de la plateforme G2, à savoir le Outlander 650 XT. Le nouveau véhicule est plus long et plus large que son prédécesseur, mais un peu moins haut (dimensions : longueur 89.9 x largeurs 48.8 x hauteurs 48,2 pouces). La distance entre les roues est légèrement plus grande, passant de 51 à 53 pouces. Il est équipé de pneus Trail King de 12 pouces montés sur des jantes en aluminium, tandis que les modèles précédents avaient des pneus de 14 pouces. Le réservoir d’essence a perdu 0,9 litre pour atteindre 19,5 litres.

Le printemps arrive : il est temps de sortir votre véhicule hors route !

Il convient de noter la capacité de stockage impressionnante de 34 litres, en comparaison avec les 21,4 litres précédents, ainsi que l’augmentation de la capacité de chargement des porte-bagages avant et arrière de 20 et 40 livres respectivement, atteignant désormais 120 livres à l’avant et 240 livres à l’arrière. Malgré un poids annoncé de 816 livres, ce qui m’a surpris, étant donné que le 650 XT pesait 749 livres, la capacité de remorquage a été significativement améliorée, passant de 1675 livres à 1830 livres.

Look & Ergonomie.

J’apprécie beaucoup le design de ce nouveau modèle, en particulier l’avant du véhicule. Bien que je ne sois pas un grand fan des phares rectangulaires, je ne peux pas me plaindre, car ils sont à D.E.L.. Que l’on regarde le véhicule de l’avant ou de l’arrière, on retrouve de nombreuses formes qui rappellent les anciens modèles, y compris les roues.

Sur le modèle XU, j’apprécie particulièrement le pare-chocs avant, qui me rappelle les anciens modèles XT. Je trouve également la nouvelle conception du porte-bagages avant très réussie. En ce qui concerne la finition globale et la qualité d’assemblage, elles sont tout simplement impeccables.

Analyse de la position de conduite 

Lorsque l’on s’assoit sur le véhicule, la première chose que je remarque c’est le dégagement pour les genoux. Même chose pour le dégagement des pieds.

La position de conduite est confortable, avec le corps et les jambes bien alignés. Les boutons sont disposés au même endroit que sur les anciens modèles, à l’exception des boutons pour la limite de vitesse et le frein moteur, qui se trouvent à l’arrière. Il est à noter que le modèle 500 Pro XU HD5 utilise une clé D.E.S.S. pour démarrer.

Récapitulatif de l’essai : ce qu’il faut retenir du Can-Am Outlander Pro XU HD5 2023

Dès les premières minutes, je suis vraiment enthousiasmé par ce quad. Il n’y a absolument aucun doute, nous sommes bel et bien assis sur un Can-Am Outlander Pro XU HD5 2023, reconnaissable rapidement par son comportement général. Pour commencer, le moteur offre de bonnes performances, tout comme la transmission à variation continue (CVT).

Je tiens à noter que le moteur n’est pas excessivement bruyant, surtout à bas régime. Bien que ce ne soit pas un véhicule axé sur les performances, je prends énormément de plaisir à le conduire. Les accélérations sont franches, et les reprises sont satisfaisantes.

Performances de conduite : la stabilité, le contrôle et le confort 

Les ingénieurs de chez Can-Am ont fait un excellent travail sur ce châssis de nouvelle génération. Le résultat est un véhicule plus rigide et stable. Il se comporte mieux sur des sentiers cahoteux, et le fait que le moteur soit positionné vers l’arrière améliore considérablement le comportement du quad, le rendant plus équilibré.

Les dimensions légèrement plus larges et plus longues du véhicule, ainsi que l’augmentation de la distance entre les roues, ont également un impact positif sur la conduite. La combinaison de la suspension et des amortisseurs offre un excellent contrôle et un confort de conduite remarquable.

Garde au sol et suspension : l’équilibre parfait sur le modèle Outlander Pro XU  

Dans ce contexte, même si la garde au sol du modèle PRO XU est de 13 pouces, cela n’affecte en rien le comportement. J’apprécie particulièrement que le véhicule soit équipé de ressorts plus fermes. De plus, je considère que le mode Visco4Lok pour verrouiller le différentiel avant est indispensable sur un véhicule utilitaire comme celui-ci.

Regrettant de ne pas avoir pu essayer le remorquage d’une remorque ni expérimenter le mode « Extra Low » en raison de circonstances indépendantes de ma volonté, je tiens à vous assurer que cela est prévu pour l’avenir. Pour ceux qui n’ont pas besoin du coffre à l’avant, le support de fixation pour la scie mécanique est un ajout incontournable.

Outlander Pro XU

Améliorations pratiques par rapport au châssis G2

En comparaison avec le châssis G2, voici d’autres points positifs à noter. Tout d’abord, la position de conduite est excellente. La température du moteur reste stable, et le radiateur se met en marche moins fréquemment. Nous ne constatons plus le problème de l’eau remontant dans les marchepieds comme c’était le cas auparavant, et en général, nous sommes bien mieux protégés.

AODES fait son entrée dans le marché du quad au Canada

L’engagement des vitesses est maintenant plus facile. De plus, l’espace de rangement à l’avant est spacieux, ce qui nous fait rapidement oublier le petit coffre arrière des anciennes générations.

Facilité d’entretien : accès simplifié aux composants et connecteurs améliorés 

En ce qui concerne le mode DPS (Directional Power Steering), il fonctionne mieux qu’auparavant, en particulier le mode offrant le maximum d’assistance. En termes d’assemblage, la finition est impeccable. Un espace dédié a enfin été ajouté pour l’installation d’interrupteurs, facilitant ainsi l’ajout d’accessoires.

Tous les fils et connecteurs sont mieux protégés et scellés qu’auparavant. Les différents panneaux s’assemblent facilement et peuvent être retirés rapidement. De plus, la disposition de la mécanique permet un accès aisé à la plupart des composants, ce qui simplifie l’entretien.

Améliorations souhaitées sur Outlander Pro XU 

Tout d’abord, j’ai trouvé que l’ajustement de l’accélérateur était trop sensible. Je sais que le véhicule est calibré pour le travail, mais cela n’offre pas une expérience très agréable sur un sentier avec de nombreuses bosses. Le limiteur de vitesse fonctionne bien. Il permet de maintenir une vitesse fixe.

J’aurais aimé que le propriétaire puisse limiter le véhicule à une vitesse spécifique et qu’il soit le seul à pouvoir le débloquer.

Pourquoi un treuil et un système de fixation de téléphone seraient appréciables 

Le mode de frein moteur intelligent (IEB) possède trois modes. Bien que j’aie essayé chacun des modes, j’utilisais toujours le mode avec le maximum d’assistance, qui donnait un freinage similaire à celui des VTT que j’ai conduits dans les années précédentes. En ce sens, je n’ai pas trouvé cette fonction très utile.

J’aurais par exemple préféré que le VTT soit équipé d’un treuil, compte tenu de son statut de modèle PRO axé sur l’utilité. Le petit coffre de rangement à l’avant du siège est pratique. À l’intérieur de ce coffre, j’aurais apprécié la possibilité de fixer le téléphone avec une sangle similaire à celle présente dans le coffre avant, au lieu d’utiliser un système d’aimants.

Enfin, je soupçonne que les jantes seront facilement endommagées, car elles ne sont pas aussi bien protégées par les pneus qu’auparavant.

Conclusion de mon essai du Outlander Pro XU

Dans l’ensemble, j’ai vraiment adoré le véhicule Outlander Pro XU. Ce châssis est tout simplement superbe et cela fait immédiatement oublier le châssis et les VTT qu’il remplace. Le Outlander PRO XU est tout simplement un véhicule utilitaire que je recommande vivement aux fermiers, aux chasseurs ainsi qu’à tous ceux qui ont besoin d’un VTT pour le travail et le plaisir.

J’ai le plaisir de vous annoncer que je ferai prochainement l’essai du Outlander 700XT et que je testerai ses compétences en matière de remorquage.

Un grand merci à BRP ainsi qu’à Infoquad.com pour cet essai.

Outlander Pro XU

Vous aimez Can-Am, voici d’autres articles à leur sujet:

Restons en contact !

Nous aimerions vous tenir au courant de nos derniers essais et articles 😎

Nous ne spammons pas ! Un lien de désabonnement est présent au bas de chacune de nos infolettres.