Verrons-nous un moteur Yamaha dans le Wildcat 2017?

Verrons-nous un moteur Yamaha dans le Wildcat 2017?

La semaine dernière, le magazine UTV Action disait tout haut (Lire …) ce que plusieurs pensaient tout bas depuis plusieurs mois… En effet, suite à l’introduction en grande pompe le printemps dernier d’un nouveau moteur Yamaha turbocompressé dans la gamme 9000 des motoneiges Arctic Cat (Lire…) et dans la famille des Sidewinder chez Yamaha (Lire …), les spéculations fusent de toutes parts.

Quel est ce moteur?

Le moteur Genesis Turbo conçu et fabriqué par Yamaha est un moteur turbocompressé de trois cylindres avec un déplacement de 998cc. Il ne s’agit pas d’un moteur modifié, mais bel et bien d’un nouveau moteur trois cylindres conçu de A à Z pour être opéré avec un turbo. En fait, ce moteur ne peut pas être opéré sans turbo. Le turbo est utilisé sur la majorité de la bande de puissance du moteur. Les accélérations sont donc plus fluides et plus prévisibles tout en étant très spectaculaires.

Bien que le fabricant japonais annonce une puissance de 180 HP, les essais sur dyno indépendants (Lire article …) laissent plutôt entrevoir une puissance dépassant les 200 HP!

Même si certaines spécifications laissent penser qu’il pourrait s’agir du même moteur que celui du YXZ 1000R, les gens de Yamaha nous ont confirmés en février que ce n’était pas le cas.

Mais quel est donc ce partenariat entre Arctic Cat et Yamaha

En février 2013, les deux fabricants ont annoncé publiquement une entente d’approvisionnement où Arctic Cat fournirait des châssis de motoneige alors que Yamaha construirait des moteurs (Lire …).

Cette entente était grandement avantageuse pour chacun des fabricants puisque l’entente d’Arctic Cat avec Suzuki était sur le point de prendre fin et que Yamaha avait grandement besoin d’un nouveau châssis afin de rafraichir sa flotte. Après trois années à utiliser le même moteur pour les motoneiges des deux fabricants issues de cette entente, l’arrivée du nouveau moteur Genesis Turbo a fait l’effet d’une bombe dans l’industrie.

Tour de la Gaspésie 2022 - Jour 6

Motoneige et quad, est-ce le même contexte?

L’an dernier, à pareille date, on aurait pu penser que le contexte aurait été mutuellement propice pour une entente similaire dans le monde du quad, mais l’arrivée du nouveau YXZ de Yamaha a changé la donne. En effet, Yamaha a prouvé hors de tout doute qu’il était en mesure de concevoir et fabriquer un châssis de côte à côte de type «Ultra-sport» qui se compare avantageusement aux modèles de la compétition.

Bien sûr, il reste toujours un trou béant dans la gamme de côte-à-côtes Yamaha pour des modèles sport dédié au marché de masse. Il n’en demeure pas moins qu’avec le YXZ, on sait maintenant que Yamaha est en mesure de construire un châssis afin de combler ce vide dans son offre.

De son côté, Arctic Cat fabrique le moteur 1000 H2 à ses installations de St-Cloud au Minnesota. Celui-ci développe, selon le fabricant, plus de 90 HP ce qui lui permet d’être compétitif avec les modèles de la classe des 90 à 100 HP de la compétition. Afin d’atteindre la fourchette des 130 à 140 HP et ainsi rejoindre ses compétiteurs, Arctic Cat a trois choix soit de modifier son 1000 H2 afin de le suralimenter, soit de concevoir un nouveau moteur plus puissant ou finalement soit s’approvisionner auprès d’un autre motoriste. Arctic Cat étant très proche de Yamaha dans le cadre de son entente dans le monde de la motoneige, il est normal de penser que cela serait une possibilité…

Un autre facteur doit être pris en compte… En effet, en mai 2015 Arctic Cat a investi dans l’agrandissement de son usine de fabrication de moteur à St-Cloud (Lire …). Ceci nous laisse penser que de nouveaux moteurs pourraient y être assemblés. Est-ce qu’un nouveau moteur pour le Wildcat 2017 pourrait y être fabriqué? La question est légitime!

Tour de la Gaspésie 2022 - Jour 7

Une entente d’approvisionnement entre Arctic Cat et Yamaha dans le monde du Quad?

La première question qu’on peut se poser advenant une entente entre ces deux fabricants est : Mais qu’est ce que Yamaha y gagne?

En effet, sachant que Yamaha est en mesure de développer des plateformes qui se comparent avantageusement avec la compétition, qu’est-ce qui pourrait motiver le fabricant japonais à fournir un moteur pour le Wildcat?

Avec les informations dont on dispose à ce moment-ci, la seule réponse logique serait l’amortissement des coûts associés au développement d’un nouveau moteur. La question serait alors la suivante : est ce que Yamaha et Arctic Cat utiliseraient le moteur Genesis Turbo conçu pour la motoneige ou présenteraient-ils le moteur du YXZ dans une version turbocompressée…

Oh! Un dernier point avant de terminer… Yamaha a déjà annoncé ses modèles 2017 (Lire…)  et rien ne laisse supposer que d’autres annonces sont prévues au cours des prochains mois… Comme on s’attend à la présentation du Wildcat 2017 dans les jours qui viennent, il serait bien surprenant de voir un moteur Yamaha turbocompressé dans celui-ci!