Essai court-terme : Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018

Essai court-terme : Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018

Assez récemment, le Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018 a fait son entrée et j’étais très impatient de pouvoir l’essayer. Je peux déjà vous dire qu’il a répondu à toutes mes attentes et même plus. Je voulais vraiment mettre au défi le véhicule d’essai, le Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018, dans plusieurs situations afin de vous livrer l’heure juste. Ainsi, le temps d’une fin de semaine, j’ai choisi le cadre d’une journée de travail sur le domaine familial et d’une seconde pour dévorer des kilomètres de sentiers dans la Beauce. Quoi de mieux que 2 journées bien distinctes par leur vocation pour mettre à l’essai un véhicule polyvalent ?

Essai court-terme : Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018De très belles journées d’automne agissaient comme trame de fond à l’essai du Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018.

Commençons par un tour complet des éléments mécaniques du Yamaha Wolverine X4 SE 2018. Tout d’abord, on ne pourrait pas passer sous silence la toute nouvelle mécanique qui se décline en un gros bicylindre parallèle (ou « en ligne ») de 847cc qui procure une puissance généreuse, mais surtout un couple impressionnant qui est délivré de façon très linéaire dès les premiers régimes. Cette mécanique n’émet que très peu de vibrations et elle est particulièrement silencieuse, ce qui permet au Wolverine X4 de se démarquer grandement par rapport à la compétition.

Que serait un moteur performant sans une transmission adéquate ? Ainsi, la puissance est transmise aux roues grâce à un système de poulies et à une courroie qui fournit un rendement efficace, doux et extrêmement silencieux. Je vais me répéter, mais les émissions sonores sont pratiquement inexistantes quand on compare avec la majorité des autres véhicules sur le marché. Et surtout, on est très loin des premiers côte-à-côtes qui ne permettaient pas de discuter à leur bord… ou très difficilement. Avec cet ensemble d’embrayage, les accélérations sont rapides, constantes et l’on ne sent jamais de contrecoups. Chapeau à Yamaha !

À l’aide d’un tel combo, il est possible de tirer jusqu’à 2000 lb sans problème et l’adaptateur d’attache remorque de 2’’ est totalement standard avec celles de l’automobile. Je l’ai d’ailleurs testé comme vous le verrez plus bas dans cet article.

Essai court-terme : Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018La suspension avant offre de bonnes performances et les pneus de série MAXXIS AT26 procurent beaucoup de mordant.

Essai court-terme : Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018
La suspension arrière apparait très robuste.

Essai court-terme : Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018
Combinées ensemble, les suspensions fournissent une garde au sol appréciable sur le Wolverine X4.

La suspension offre un débattement de 9,7 po à l’avant tout en offrant un ajustement au niveau des ressorts à 5 positions. Du côté des suspensions arrière, le Wolverine X4 propose 8,7 po de débattement et eux aussi sont ajustables seulement au niveau du ressort. On obtient une garde au sol de 10,7 po, ce qui permet de s’affranchir de bien des situations. Sans être une merveille et sans prétendre être la plus sophistiquée, on dénote un comportement routier confortable, stable et qui amortit bien les bosses.

Pour ce qui est de la conduite, le système de direction assistée électroniquement (DAE) fournit une bonne aide puisque celui-ci s’adapte automatiquement en fonction de votre vitesse. Ainsi, lorsque vous circulez à basse vitesse au travers divers obstacles choose the best, vous avez très peu d’effort à appliquer au volant. Lorsque vous êtes en sentiers, la direction assistée se fait plus discrète. Pour ma part, j’ai ressenti une légère « sensation de floue » dans certaines situations à plus grande vitesse. Pas assez pour être dérangeante, mais malheureusement, cette direction assistée électroniquement ne peut pas être ajustée manuellement par le pilote.

Yamaha introduit sa gamme de quad 2023

Essai court-terme : Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018Le Wolverine X4 offre un habitacle ergonomique et très confortable pour tous les occupants

Du côté de l’habitacle, on garde la même formule gagnante avec Yamaha. Un intérieur sans reproches, puisque les espaces de rangement sont volumineux et nombreux. La qualité de finition est exemplaire et tout est bien localisé. Sans être « tape-à-l’œil », le tableau de bord et les commandes sont judicieusement disposés pour offrir au pilote une expérience de conduite optimale. Le volant se prend bien en main et les commandes sont toutes à portée de main. Le cadran numérique renvoie aisément toute l’information au pilote ainsi qu’aux passagers puisque celui-ci est au centre.

Essai court-terme : Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018
Les sièges avant sont très confortables. Rien de mieux pour apprécier une aussi belle vue !

Les sièges sont très confortables peu importe la situation et lorsque le sentier devient très cahoteux, le confort est toujours notable. Cependant, on aimerait avoir un peu plus de support latéral lorsque l’on s’engage dans les virages.

Essai court-terme : Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018L’accès à bord pour les places arrière est relativement facile, mais un peu plus ardu lorsque l’on doit descendre.

Du côté des passagers à l’arrière, l’espace pour les jambes est assez généreux ainsi que la hauteur pour la tête. D’ailleurs, il faut mentionner au passage que les sièges arrière ont été volontairement positionnés plus haut par rapport à ceux avant pour augmenter la visibilité des occupants de la seconde rangée. De plus, des barres de retenues sont bien positionnées pour les passagers arrière afin de se tenir fermement lorsque les sentiers sont dégradés.

Essai court-terme : Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018

Le point à améliorer pour les passagers arrière se situe au niveau des rebonds de la suspension qui sont ressentis. Cela s’explique aisément puisque les occupants se trouvent directement au-dessus des amortisseurs arrière. Peut-être que d’avoir consacré du temps à réajuster les ressorts nous aurait permis d’avoir un meilleur confort.

Bilan d'essai: CFMOTO CFORCE 1000 OVERLAND 2022

Essai court-terme : Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018

Essai

Pour le mettre à l’essai dans différentes situations, j’ai opté pour 2 journées distinctes par leur orientation. Ainsi, une première journée à explorer le terrain familial et à travailler à couper des arbres, faire le ménage des sentiers ainsi que s’en servir pour se déplacer partout à vitesse relativement réduite. La seconde journée a été une journée plus familiale à 4 personnes pour se rendre à Lac-Mégantic à des vitesses plus élevées. De plus, nous avons choisi le moment le plus magique de l’année, soit lorsque les feuilles se donnent en spectacle avec des teintes rouges et orangées.

Essai court-terme : Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018Même avec une remorque à pleine capacité, le Wolverine X4 accomplit la tâche sans broncher.

Ainsi, la première journée, nous avons choisi d’entretenir le domaine familial en y circulant avec une scie à chaine dans la benne arrière et une remorque pour récupérer les branches au fur et à mesure qu’elles étaient coupées. En mode « low », l’embrayage se fait très rapidement et le véhicule semble prêt à surmonter tout ce qu’il rencontrera sur son passage. On ne ressent aucun contrecoup de l’embrayage même avec un chargement plein de la remorque et surtout, le véhicule se fait très discret par un silence de roulement plus que notable. Le Wolverine X4 a été conçu pour bien insonoriser l’habitacle et c’est réussi de la part du fabricant. Cet aspect a été plus qu’apprécié par les membres de ma famille qui ont souvent fait état de cet aspect trop souvent oublié sur les autres modèles.

De plus, nous avons constaté que la puissance du Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018 n’est pas foudroyante, mais elle procure tout le nécessaire pour mouvoir le véhicule, 4 occupants à son bord et une remorque pleine. La motricité se fait aisément grâce aux différents modes 2 roues motrices, 4 roues motrices et 4 roues motrices à différentiels bloqués.

Essai court-terme : Yamaha Wolverine X4 DAE SE 2018

La seconde journée, nous nous sommes dirigés vers Lac-Mégantic afin de profiter de la merveilleuse température d’automne qui s’était installé fermement dans la région de la Beauce. Il faut aussi mentionner que l’eau et beaucoup de boue avaient rempli les sentiers fédérés. Finalement, tout était réuni pour une sortie des plus agréables !

Bilan d'essai: ARGO XPLORER XR 570 LE 2022

Nous avons donc foncé à pleine vitesse dans les nombreux « trous de bouette » afin d’être bien arrosés. Un des premiers constats a été de se rendre compte que la carrosserie du véhicule bloque beaucoup les éclaboussures et qu’il faut vraiment pousser à l’extrême avant d’avoir des gouttes qui nous atteint dans l’habitacle. Je suis convaincu que le fabricant a porté une attention particulière pour bien protéger les occupants des éléments extérieurs comme l’eau dans les sentiers. Malgré tout, on a réussi à recevoir quelques « douches » après avoir trouvé des endroits vraiment détrempés et profonds. Tous riaient en symphonie à chaque vague qui pénétrait l’habitacle du Wolverine X4. Voilà ce que l’on recherchait… Le « facteur fun » à son état pur et c’est exactement ce que le Wolverine X4 offre à ses occupants !

En roulant à la vitesse de croisière, je me suis vite rendu compte que dans certaines situations, j’aurais aimé davantage de puissance. Surtout lorsqu’on arrive dans une courbe et que l’on souhaite sortir avec un léger décrochage de l’arrière du véhicule. Avec 4 personnes à son bord, il m’était impossible de provoquer ce genre de situation et j’aurais bien aimé ce petit supplément de puissance. Cependant, je comprends parfaitement que le véhicule ne s’oriente pas dans cette direction et que pour sa vocation, la mécanique correspond exactement.

Essai court-terme : Yamaha Wolverine X4 DAE SE 20184 chanceux qui partent à l’aventure avec le Wolverine X4 DAE SE 2018.

Comme le témoigne cette photo, nous avons tous vécu d’excellents moments avec le Wolverine X4 SE 2018. Que ce soit pour travailler sur votre terrain, rouler en sentiers, aller à la chasse, partir en expédition de pêche, vous y trouverez le compagnon parfait.

Les points forts :

  • Moteur adapté à la vocation du véhicule
  • Finition irréprochable de la carrosserie et de l’habitacle
  • Transmission efficace et douce à tous les régimes
  • Silence de roulement qui se démarque des autres
  • Véhicule très polyvalent dans toutes les situations

 Points à améliorer :

  • On aimerait parfois un peu plus de puissance à une certaine vitesse
  • Suspension arrière pourrait offrir plus de douceur aux passagers arrière.

L’équipe d’InfoQuad remercie  à Thetford Mines d’avoir rendu cet essai possible. Allez les visiter pour rencontrer des passionnés qui seront vous conseiller sur l’achat d’un futur véhicule, d’accessoires, de vêtements ou encore pour faire un entretien mécanique.