En partenariat avec TS Performance, concessionnaire CFMoto de Rimouski, j’ai eu le plaisir de pouvoir faire l’essai du ZForce 800 EPS. Je partage avec vous mes observations et commentaires suite à cet essai.

Lorsqu’on parle des produits CFMoto avec la plupart des quadistes de longue date, on entend toutes sortes d’histoires par rapport à la fiabilité de ces véhicules. D’un autre côté, lorsqu’on discute avec des propriétaires de quads CFMoto, ceux-ci sont très souvent satisfaits de leur achat. En creusant un peu, on s’aperçoit que les histoires d’horreur que certains ont vécues à une certaine époque sont beaucoup plus rares avec les modèles récents. En effet, le fabricant a mis beaucoup d’effort afin d’améliorer ses produits et les adapter à la réalité des quadistes québécois.

J’ai donc abordé cet essai avec une grande ouverture d’esprit sans tenir compte des anecdotes du passé.

Look

Essai du CFMoto ZForce 800 EPS Quad côte-à-côte

La première chose qui m’a sauté aux yeux lorsque j’ai pris possession du ZForce est son look. Wow! Quelle belle machine! Si on s’approche et qu’on porte attention, on constate que la qualité de la finition, le choix des matériaux et le soin porté aux petits détails sont impressionnants.

Motorisation

Le moteur de 800cc offre une bonne puissance avec ses 62 HP. Dès qu’on presse sur l’accélérateur, le véhicule s’élance promptement. Bien que cela soit intéressant dans la majorité des situations lorsqu’on roule en sentier, j’aurais préféré un embrayage plus graduel lorsqu’on manœuvre dans un espace plus restreint. Par exemple, afin d’embarquer le véhicule dans une remorque, j’ai dû utiliser le « low » afin de m’approcher de l’autre véhicule.

J’ai remarqué que le reculons est aussi très prompt (Jumpy) ce qu’on ne peut pas vraiment contourner.

Mis à part ces petits points, j’ai grandement apprécié le comportement du moteur et le travail des poulies. Les départs sont fulgurants surtout si on appuie l’accélérateur au plancher. Les reprises en sortie de virages sont aussi bonnes et sans hésitation, principalement lorsque le véhicule est sous les 50 ou 60 kph.

Segway Villain 2022 – Mon premier contact

Même si on n’est pas en présence d’une machine de haute performance, je dois avouer que le 62 HP qu’offre le moteur m’a procuré beaucoup de plaisir.

Suspension

Essai du CFMoto ZForce 800 EPS Quad côte-à-côte

J’ai été surpris de constater la présence d’amortisseurs à ajustements en compression et en rebond sur la ZForce. Mon essai a été trop court pour que j’ajuste la suspension à mon goût. Tous les ajustements étaient au milieu lors de ma randonnée. J’ai trouvé la suspension un peu trop dure à mon goût, mais je suis certain que j’aurais pu facilement améliorer mon sort si j’avais eu l’occasion de l’ajuster correctement. L’avantage d’avoir une suspension plus rigide était qu’en virage serré les amortisseurs du côté extérieur ne s’affaissaient pas, ce qui m’a permis de garder le plein contrôle même à plus haute vitesse. Si j’ai la chance de pouvoir refaire un essai sur une plus longue durée, je vais assurément m’amuser avec les ajustements afin de trouver le « sweet spot ».

Essai du CFMoto ZForce 800 EPS Quad côte-à-côte

Poste de pilotage

Lorsqu’on prend place dans le siège du conducteur, on remarque rapidement l’ensemble de cadrans numériques. Celui-ci est informatif et facile à consulter tant pour le conducteur que pour le passager. On peut ajuster la hauteur du guidon très facilement selon nos préférences.

Cependant, pour changer la position du siège (avancer/reculer), on doit sortir les outils. Bien que ce ne soit pas compliqué, ceci est un inconvénient lors qu’on change de conducteur.

Pour ma part, j’ai trouvé que le cockpit était trop petit. Je mesure 1,7 m (5 pieds et 7 pouces) et même avec le siège pleinement reculé, je n’avais pas assez d’espace pour étendre mes jambes. J’avais donc les genoux repliés ce qui devient inconfortable après un certain temps. Je crois qu’un habitacle disposant d’un 10 à 15 cm supplémentaires permettrait de corriger la situation.

Essai du CFMoto ZForce 800 EPS Quad côte-à-côte

Parlant d’ergonomie, j’ai remarqué une chose qui pourrait être améliorée… Étant donné que j’avais les genoux repliés, je désirais les écarter vers les côtés afin de « me donner » un peu plus de place. Malheureusement, mon genou droit venait frotter sur le levier de vitesse. Je me permets donc une autre petite suggestion, soit d’inverser l’ordre des vitesses afin de les mettre dans le même ordre que ce que l’on voit habituellement dans l’industrie soit la position de stationnement à l’avant.

Bilan d'essai: ARGO XPLORER XR 570 LE 2022

Essai du CFMoto ZForce 800 EPS Quad côte-à-côte

Ergonomie des pédales

Je crois qu’il s’agit d’une première pour moi en ajoutant ce titre de section dans un de mes textes. Cependant, je désire le faire afin d’expliquer une autre suggestion que je proposerais au fabricant concernant l’ergonomie des pédales.

Commençons avec le positionnement de la pédale d’accélérateur. Celle-ci est positionnée assez haute dans le fond, elle pourrait être rabaissée et possiblement positionnée un peu plus vers l’avant du véhicule. L’angle de la pédale est aussi très élevé (la pédale est trop verticale). Alors, ceci engendre un malaise au niveau de la cheville lorsqu’on roule de bonnes distances.

Finalement, contrairement à la pédale de frein, la pédale d’accélérateur n’a pas de motifs qui permettent au-dessous de notre chaussure d’avoir une bonne « prise » et empêcher le pied de constamment glisser principalement en sentier bosselé learn how to. Pour ma part, si j’étais propriétaire de ce véhicule, je poserais un revêtement pour empêcher mon pied de glisser.

Rangement

Le ZForce est muni d’un large espace cargo à l’arrière qui nous a été fort utile pour apporter notre bagage ainsi que de l’équipement vidéo. Dans l’habitacle, on retrouve un coffre à gant volumineux et également un autre rangement situé sous le capot.

Accessoires et commodités

Le ZForce comprend passablement d’extras. En effet, celui-ci est équipé de série d’un treuil d’une capacité de 3000 lb, d’un toit rigide, d’une attache-remorque avec connecteur électrique, d’un volant ajustable, de porte-gobelets bien pratiques afin de garder nos breuvages à portée de main. Il y a aussi une prise 12 volts et un filet de retenu dans l’espace cargo.

Toujours de série, le ZForce est équipé de rétroviseurs, d’un frein à main, de clignotants et de feux de détresse et même d’un klaxon.

Il est assez unique dans l’industrie qu’un fabricant nous offre un véhicule aussi bien équipé de série.

En résumé

En conclusion, je crois que le ZForce 800 est une bonne machine pour le marché auquel il est destiné. Je me permets de le catégoriser comme un modèle d’entrée de gamme étant donné qu’il ne s’agit pas ici du « nec plus ultra ». Ainsi, si vous désirez un véhicule abordable, assez bien équipé, offrant de bonnes performances sans être une « bombe » il est tout indiqué de le considérer lors de l’achat de votre prochain autoquad.

Yamaha Wolverine RMAX 2 1000 Sport 2022, nos impressions:

Un gros merci à TS Performance, concessionnaire CFMoto de Rimouski pour avoir rendu possible cet essai. Vous pouvez rejoindre l’équipe de TS Performance aux coordonnées ci-dessous :

TS Performance Inc.
688 Boul du Rivage
Rimouski, QC, Canada G5L 1G9

Téléphone: (418) 723-2233

Au plaisir!