Première randonnée de groupe éprouvante

Première randonnée de groupe éprouvante

Suite à une invitation du quadiste de la région de Québec monsieur Éric Leblanc, le collaborateur en chef d’InfoQuad.com, Louis-Philippe Siméon et moi, avons décidé de nous joindre à au groupe quittant Rivière-à-Pierre le samedi 4 juin à 8 h direction La Tuque et retour le dimanche 5 juin à midi.

Anticipant avec enthousiasme ma première randonnée de groupe en autoquad je me suis bien préparé : Vérification mécanique complète de ma machine et aide à la maintenance de celle de Louis-Philippe deux Arctic Cat Wildcat Trail 2014 et 2015.
Vendredi soir le 3 juin les Quad sont solidement attachés sur la remorque plateforme de Louis-Philippe avec, à leur bord, tous nos effets personnels pour les deux prochains jours.

Samedi matin 5 h nous quittons, tel que convenu, le domicile de Louis-Philippe à Drummondville à bord de mon véhicule. La journée s’annonce belle et chaude et nous avons hâte de rejoindre le petit groupe d’une quinzaine de personnes qui participeront à la ballade de quelque 300 km. À peine avons-nous parcouru 35 km, qu’un bris matériel survient, en fait, un roulement à billes de la remorque a rendu l’âme et cette dernière se retrouve affaissée sur l’accotement un pneu complètement défait. La perspective agréable et légère de notre journée venait soudain de tourner au cauchemar. Il a fallu téléphoner à un autre ami collaborateur du Magazine InfoQuad.com : Yannick Dionne pour lui demander de nous prêter sa remorque afin de pouvoir mobiliser au moins un quad et notre plate-forme endommagée. Il nous a fallu plus de 2 heures avant de revenir au point de départ. S’en suivit une course effrénée pour quérir les pièces et effectuer nous-mêmes les réparations afin de pouvoir espérer nous rendre à La Tuque au point de rassemblement pour la nuit.

13 h 30 : Nous quittons finalement pour une deuxième fois la maison et allons récupérer un VTT laissé aux abords d’un champ. Comme le temps a filé et que nos acolytes ont déjà pris beaucoup d’avance il fut décidé de conduire jusqu’à St-Tite où nous laisserons la voiture et pourrons ainsi gagner une centaine de kilomètres.

15 h 45 : Départ de St-Tite  direction La Tuque. La journée chaude et sèche faisait lever passablement de poussière sur notre passage. Il nous a fallu emprunter les Zec Tawachiche et Besonne. La route fut belle, mais parfois cahoteuse et accidentée si bien que j’en ai perdu une boule de remorquage, un miroir de côté et un boulon de fixation de toit!

20 h : C’est, poussiéreux et fatigué, après notre mésaventure et 150 km de sentiers, que nous sommes finalement arrivées à l’hôtel Marineau (anciennement l’hôtel des 9) de La Tuque. La petite troupe de randonneurs, guidée par Éric et sa conjointe Julie, nous attendait patiemment en bavardant autour d’un café. Une bonne douche suivie d’un succulent repas table d’hôte au restaurant de l’hôtel nous a réconciliés avec la dure journée. Laissez-moi vous dire que nous avons apprécié le confort de notre chambre à l’hôtel Marineau et que le sommeil ne s’est pas fait attendre.

Tour de la Gaspésie 2022 - Jour 4

Dimanche 5 juin 7 h — Rassemblement à la salle à manger de l’hôtel pour prendre un délicieux petit déjeuner inclus dans notre forfait. J’ai eu la chance de faire de belles rencontres avec des initiés et des nouveaux qui, tout comme moi, en étaient à leur toute première expérience de randonnée de groupe. Il fut donc agréable d’apprendre à connaître ces gens qui vivaient la même euphorie grisante de l’anticipation d’une belle journée à rouler en sentier.

8 h 30 : C’est le grand départ, nous allons faire le plein des 12 machines et reprenons les sentiers direction Rivière-à-Pierre. Chemin faisant, nous avons croisé la carcasse rouillée d’une voiture antique et en avons profité pour nous arrêter le temps d’une photo de groupe. Plus loin sur le parcours, c’est près d’une rivière et d’une voie ferrée que nous nous sommes reposés et avons pris le temps de bavarder quelques instants.

12 h : Pile à l’heure au stationnement qui terminait le parcours de nos camarades. Nous avons regardé chaque membre embarquer son véhicule dans la remorque, avons serré les mains de tous et quand le dernier fût prêt à quitter, vers 12 h 40, nous nous sommes remis en route pour les quelques 130 km qui nous séparaient de st-Tite.

13 h 30 : Arrêt de 20 minutes pour grignoter un peu sur un vieux pont de bois surplombant une jolie petite rivière. Comme la journée se déroulait trop bien jusque-là, il a fallu que la pluie choisisse ce moment pour se mettre de la partie et nous accompagner durant les 4 autres heures que dura le trajet sinueux en sentier.

19 h : trempé et exténué, nous regagnons finalement la chaleur de notre foyer pour un souper bien mérité! C’est ce que l’on pourrait appeler 360 km durement parcourus.

Merci à Éric et Julie, deux organisateurs dynamiques, qui ont dirigé l’expédition avec une minutie exemplaire!

Tour de la Gaspésie 2022 - Jour 6