Quadistes, êtes-vous bien assurés ?

Quadistes

À chaque début de saison, bon nombre de quadistes se questionnent concernant les différentes protections d’assurances offertes sur le marché. Un grand pourcentage des adeptes croit à tort que les mêmes protections s’appliquent aux véhicules automobiles et aux véhicules récréatifs. En effet, plusieurs particularités existent. Il est important pour tous les quadistes de connaitre ces différences et de s’assurer en conséquence.

Assurance responsabilité civile

À priori, votre quad s’assure de la même façon que votre voiture. Vous devez souscrire à une assurance standard du Québec (FPQ no 1). Pour circuler avec votre quad au Québec, il est obligatoire de posséder une police d’assurance responsabilité civile d’un montant minimal de 1 000 000 $ (Depuis janvier 2021, le minimum est passé de $500 000 à $1 000 000). Cette assurance sert à vous protéger contre tout dommage, matériel ou corporel, que vous pourriez causer à des tiers par l’usage de ce type de véhicule et qui ne sont pas couverts par le régime d’assurance de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). En effet, vous pourriez être tenu de dédommager des tierces personnes si vous êtes reconnu coupables d’avoir causé des dommages corporels.

En plus de l’assurance en responsabilité civile qui est obligatoire, vous avez la possibilité de souscrire à des protections supplémentaires : contre le vol, le feu, le vandalisme et également contre des dommages matériels à la suite d’une collision, renversement ou tout autre type d’accident. Vous pouvez également faire augmenter la couverture de responsabilité civile jusqu’à 2 000 000$.

Pour les quadistes qui se procurent un droit d’accès auprès d’un club de quad membre de la FQCQ, une assurance responsabilité de 1 000 000$ est incluse lors de l’achat. Il est possible de faire annuler cette police si vous êtes déjà couvert. Nous vous invitons à lire cet article pour plus de détails (L’assurance responsabilité sur le droit d’accès : Des questions et les vraies réponses!)

Festival Quad Matapédien 2022

Attention aux restrictions !

Au Québec, l’âge minimum pour conduire un VTT (motoquad), ou tout autre véhicule hors route, est de 16 ans si le conducteur détient un permis de conduire ou certificat d’aptitude reconnu et émis via la FQCQ. Pour la conduite d’un véhicule de type côte-à-côte (autoquad), l’âge minimum est de 18 ans. En cas de sinistre impliquant un conducteur ne rencontrant pas ces restrictions, il est fort possible que l’assureur, dans certains cas, ne lui verse aucune indemnité.

Et les dommages corporels ?

Enfin, contrairement à ce que plusieurs quadistes prennent pour acquis, la SAAQ ne versera aucune indemnité en cas de blessures ou de décès se produisant à la suite d’un accident de quad ou de véhicule hors route, sauf s’il y a eu collision avec un véhicule en mouvement qui n’est pas exclus du régime d’assurance automobile du Québec (ex. : collision d’un quad avec une automobile).

Afin de bien vous protéger, il est possible de souscrire à l’advenant FAQ No34 (assurance de personnes) auprès de votre assureur automobile.

L’avenant 34 couvre :

  • l’assuré désigné au contrat, et ce, à 100 % ;
  • le conjoint de l’assuré désigné et tout enfant à charge selon les pourcentages décrits à l’avenant dans les cas suivants : décès, mutilation, frais médicaux, incapacité totale. Il est à noter que les montants versés sont sujets à certaines limitations. Parlez-en à votre assureur ou à votre courtier.

Vous avez donc tout intérêt à souscrire à une assurance appropriée auprès de votre assureur pour couvrir tout dommage matériel ou corporels que votre quad pourrait causer à autrui ou à vous-même.

Alors, afin de partir la tête tranquille en randonnée de quad vérifier vos polices d’assurance !

Bonne saison !