Essai du Yamaha Wolverine RMax 2 1000 SE 2021

Essai du Wolverine RMax 2 1000 SE 2021

Au début de septembre, le fabricant Yamaha a annoncé une toute nouvelle famille de véhicule côte-à-côte, soit la famille des Wolverine RMax 2 1000 et RMax 4 1000 (Lire… ). Offert en 4 déclinaisons au Canada (et 6 aux États-Unis), les RMax nous sont présentés en versions 2 places (RMax 2) et 4 places (RMax 4).

Notre essai du Wolverine RMax 2 1000

Dans le cadre de cet article, je vais vous parler de mon essai du Yamaha Wolverine RMax 2 1000 ES 2021.

Bien qu’à première vue on pourrait confondre le Wolverine RMax 2 et le Wolverine X2, on ne tarde pas à remarquer les différences notables entre les deux modèles.

Essai du Wolverine RMax 2 1000 SE 2021

Tout sur le RMax 2 est plus gros, plus fort ou plus puissant. Le véhicule est plus long de 11 cm, plus large de 9,8 cm et plus haut de 6,3 cm. L’empattement (distance entre les roues avant et arrière) est plus long de 7,6 cm. Ceci s’explique par le châssis du RMax qui est plus long et plus rigide que celui des X2. Les gens de Yamaha nous disent que ce châssis a été optimisé pour un plus grand débattement de la suspension. D’un coup d’œil, on voit que les composantes sont plus massives ce qui rend le véhicule plus résistant pour négocier les terrains les plus extrêmes.

Essai du Wolverine RMax 2 1000 SE 2021

Motorisation du Wolverine RMax 2 1000 SE

Pour propulser le RMax, Yamaha a introduit un tout nouveau moteur. Il s’agit d’un moulin de deux cylindres parallèles de 999cc. Les performances de ce moteur sont très intéressantes. En effet, le moteur développerait autour de 108 HP. Le système DMode du RMax SE permet de gérer le comportement du moteur en offrant les modes Sport, Sentier et Crawl (Grimper).

Essai du Wolverine RMax 2 1000 SE 2021

En mode Sport, le moteur répond presque instantanément lorsqu’on presse l’accélérateur. La poussée est ferme et soutenue. Les reprises sont très bonnes sur toute la gamme de puissance. Ce mode est bien adapté pour la conduite en sentiers ou en chemins en bon état. Si on négocie un secteur plus accidenté, avec des bosses ou des trous, notre pied bouge sur l’accélérateur et le moteur répond rapidement à ces changements ce qui rend le comportement de la machine plus saccadé.

Dans ces circonstances, le mode Sentier est beaucoup mieux adapté. En effet, dans ce mode, la réponse du moteur est moins agressive et plus modulée. Même dans des sentiers ou des parcours accidentés, on ne sent pas d’à-coups et on roule en tout confort.
Le mode Crawl est parfait pour parcourir des terrains très accidentés et/ou rocailleux. Le moteur répond de manière très progressive ce qui rend la négociation de ce type de terrain plus facile.

Polaris RZR 1000 S Premium 2022 – Premier contact

En terminant, la zone rouge du moteur se situe au-delà de 8500 RPM laissant beaucoup de latitude au conducteur. De plus, cette configuration de moteur (bicylindre parallèle de 999cc) nous donne l’impression que Yamaha pourrait éventuellement l’insérer dans le châssis du Grizzly. C’est une demande qui revient année après année de la part des quadistes, soit celle d’avoir une option de moteur de deux cylindres avec une plus grosse cylindrée. Je crois sincèrement qu’un Grizzly 1000cc deviendrait rapidement un best-seller chez Yamaha.

Essai du Wolverine RMax 2 1000 SE 2021

Transmission

La transmission et l’ensemble de poulies travaillent très bien. En aucun temps, je n’ai senti la courroie glisser. La CVT Ultramatic est reconnue pour sa fiabilité et son efficacité. Ce n’est pas différent pour le RMax 2.

Le levier de vitesse est facile à opérer. En tout temps, à partir de l’arrêt, on peut passer d’une sélection à une autre avec une aisance déconcertante. Même lorsque le moteur est arrêté, on peut passer d’un rapport à un autre facilement. La seule amélioration serait d’ajouter une position « Stationnement », ou « Parking ». Bien que le véhicule soit équipé d’un frein à main, je préfère la position « Parking » lors des déplacements en remorque ou lorsque le véhicule est stationné dans une pente.

La transmission nous offre 3 modes, soit 2RM, 4RM et 4RM avec différentiel bloqué. On peut passer d’un mode à l’autre même lorsque le véhicule n’est pas à l’arrêt.

Essai du Wolverine RMax 2 1000 SE 2021

Suspension

La suspension du Wolverine RMax 2 1000 SE a de quoi faire rougir d’envie plusieurs autres modèles «?sport?». En effet, les suspensions avant et arrière sont de type « Double Delta Indépendant » et les amortisseurs sont des Fox 2.0 QS3. À l’avant, on a une barre stabilisatrice. Le débattement est de 14 pouces à l’avant et 16,8 pouces à l’arrière.

Essai du Wolverine RMax 2 1000 SE 2021

La garde au sol de 14 pouces et les bras de suspension arqués diminuent les risques que les composantes de la suspension ne frottent pas sur des roches ou autres.

Analyse pré randonnée : Polaris Ranger SP 570 édition Northstar 2022

Les amortisseurs QS3 demeurent présentement parmi mes préférés à cause de leur efficacité et surtout, la facilité d’ajustement. On a trois positions, soit molle, normale et rigide. On peut passer d’une position à l’autre sans outil à l’aide d’un bouton.

Essai du Wolverine RMax 2 1000 SE 2021

Lors de mon essai, j’ai été surpris de l’efficacité de cette suspension. Je me suis fait un devoir de vraiment l’essayer dans des endroits très accidentés. Chemins minés, roulières profondes, grosses roches… Je ne l’ai pas épargné ! Je suis sorti des sentiers fédérés et j’ai emprunté de petits chemins adjacents et même plutôt éloignés. Le RMax 2 est un véhicule qui m’a permis d’explorer un vaste territoire plutôt inhospitalier. Wow ! Je suis resté surpris de l’aisance qu’à ce véhicule à grimper, se faufiler et passer par-dessus les obstacles.

Conduite du Wolverine RMax 2 1000

Le RMax 2 1000 a un système de conduite assistée électroniquement. J’ai trouvé celui-ci bien calibré en offrant plus d’assistance à basse vitesse et de moins en moins à mesure que le véhicule prenait de la vitesse.

La conduite est précise et nous permet de contourner les obstacles facilement. Compte tenu de son centre de gravité plutôt élevé, le véhicule a une petite tendance à faire du sous-virage lorsqu’on arrive agressivement dans des courbes prononcées. Ce n’est pas inhabituel et j’ai poussé l’audace à taper les freins tout en virant brusquement et il n’a pas trop plongé. J’ai fait tous mes tests de conduite avec les amortisseurs à la position normale.

La position de conduite est confortable et permet d’avoir une bonne vision sur ce qui se trouve devant le véhicule. Les sièges permettent de rester bien en place dans les virages. De plus ils offrent un bon support lombaire.

Extérieur

Essai du Wolverine RMax 2 1000 SE 2021

Le look du Wolverine RMax 2 1000 est superbe, particulièrement à l’avant. La forme et le positionnement des phares et des feux de position au DEL lui donnent de la gueule. De plus, Yamaha a mis beaucoup de soin au choix des matériaux, à la finition ainsi qu’à un grand nombre de petits détails. Les portes, ainsi que le panneau du plateau basculant, sont solides et ferment très bien. On ne sent aucun jeu. Pour ma part, je ne suis pas un « fan » du protège épaule qui est conçu pour garder le quadiste à l’intérieur du véhicule en cas de capotage. J’aurais préféré des portes un peu plus hautes et qui suivent les lignes de l’avant et l’arrière du quad. Parmi les petits plus, je note les crochets dans la benne pivotante ainsi que les crochets d’arrimage à l’avant du véhicule.

Yamaha Wolverine RMAX 2 1000 Sport 2022, nos impressions:

Essai du Wolverine RMax 2 1000 SE 2021

Habitacle

La finition de l’habitacle est également très soignée. Par exemple, le volant, le dessus de l’appui-bras central ainsi que le levier de vitesse ont une surface souple qui les rend plus confortables. De plus, des appuis-genoux du côté de la porte et de la console centrale sont de petits détails qui peuvent faire la différence à la fin d’une longue randonnée.

Essai du Wolverine RMax 2 1000 SE 2021

Les RMax sont conçus pour être accessoirisés aisément. On ne retrouve pas moins de 10 emplacements pour de futurs interrupteurs. De plus, on peut compter les emplacements pour des haut-parleurs, un système audio et le système Yamaha Adventure Pro qui est offert en option.

Le cadran numérique est bien positionné et facile à consulter. Il est intuitif et on peut facilement ajuster les paramètres tels que l’heure par exemple ou modifier les informations que l’on désire voir par défaut.

En terminant

Je dois avouer que je suis resté surpris du RMax 2. Après mon essai, je le préfère maintenant au YXZ pour lequel j’ai eu le béguin depuis que nos chemins se sont croisés pour la première fois en 2016.

Essai du Wolverine RMax 2 1000 SE 2021

Avec quelques jours de recul, le RMax 2 SE est mieux adapté à mes besoins de quadiste. En plus d’avoir des caractéristiques techniques similaires au niveau du moteur et de sa suspension, le RMax n’a pas les inconvénients associés à la plateforme du YXZ.

Si vous avez la chance de pouvoir essayer le Wolverine RMax 2 1000, je vous invite à le faire.

J’aimerais remercier notre partenaire, Yamaha Canada, pour avoir rendu possible cet essai.