Vers un nouveau mode de financement des clubs

mode de financement des clubs

La répartition de l’argent à travers les différents clubs ou des régions a toujours été une problématique. Ceci est principalement dû à la distribution de la population à travers la province. En effet, un pourcentage appréciable des Québécois demeure dans les grands centres ou à proximité de ceux-ci.

Par contre, comme le réseau de sentiers s’étend sur pratiquement tout le territoire de la province, le financement des clubs des régions moins peuplées est souvent limité. Une réforme du mode de financement des clubs s’impose afin d’assurer la pérennité de notre sport.

À l’heure actuelle, les revenus par kilomètre de sentier fédéré ne sont donc pas uniformes à la grandeur du réseau. De plus, on retrouve 3 types de sentiers soient les sentiers d’été, les sentiers d’hiver ainsi que les sentiers quatre saisons. Chaque type de sentiers ont des coûts d’entretien bien différents. Ceci complique encore plus la situation afin de bien diviser les revenus à chacun des clubs du réseau.

On doit donc jouer à Robin des Bois afin de répartir une partie des revenus des clubs les plus riches afin de redonner aux clubs moins nantis. Bien entendu, les clubs ayant des revenus au kilomètre plus élevés sont réticents à ce principe. Il est donc nécessaire de passer d’une vision locale à une vision régionale, voire même provinciale. C’est tout un changement de culture qui devra s’effectuer au cours des prochaines années. Il s’agit d’ailleurs un des principaux défis qu’aura à relever la Fédération québécoise des Clubs Quad (FQCQ).

mode de financement des clubs

Cette situation n’est pas unique. En effet, les clubs de motoneigistes et leur fédération (FCMQ) ont une réalité similaire à ce niveau. Ainsi, il y a une quinzaine d’années, la FCMQ avait mis en place un système de péréquation qui a évolué au fils du temps. Or, ce système n’éliminait pas les inégalités au travers des clubs. L’entretien des sentiers ne se faisait donc pas de façon uniforme sur l’entièreté du réseau.

Il fallait donc repenser le mode de financement pour les clubs de motoneigistes. La FCMQ a donc mis en œuvre le projet Objectif 2020. Voici deux articles qui traitent de ce projet :

Tout savoir pour une planification de randonnée réussie

D’ici deux ans, l’ensemble des clubs de motoneigistes utiliseront ce mode de financement.

La FQCQ a étudié ce modèle de financement et s’en est inspirée pour jeter les bases d’un nouveau mode de financement pour les clubs. On ne pouvait pas utiliser intégralement la formule du projet Objectif 2020 puisque les sentiers de quad se divisent en trois catégories contrairement à ceux de motoneige qui ne sont ouverts qu’en hiver.

mode de financement des clubs

Le mode de financement des clubs proposé

Sans entrer dans les détails, les clubs recevraient un montant forfaitaire pour chaque kilomètre de sentier selon la saison. Ainsi les clubs exclusivement estivaux recevraient un montant et ceux exclusivement hivernaux recevraient un montant différent. De leur côté, les clubs 4 saisons recevraient des montants selon le nombre de kilomètres de sentiers estivaux et hivernaux.

Ces montants au kilomètre vont s’ajuster selon les facteurs économiques.

En parallèle avec ce système, des fonds pour l’entretien des infrastructures seront disponibles pour des projets d’amélioration des sentiers.

mode de financement des clubs

Projet pilote

Afin de tester ce nouveau système, les clubs de la région du Bas-Saint-Laurent ont accepté de participer à un projet pilote. Ce projet débutera dès novembre 2022. Un rapport ainsi que des recommandations seront présentés à l’Assemblée Générale Annuelle de la FQCQ au printemps 2023.

Il sera intéressant de voir les conclusions de ce projet pilote. Cependant, comme le projet débute en novembre et que les conclusions seront présentées en mai 2023, les impacts sur les clubs estivaux ne seront pas encore visibles. Je m’attends donc à ce que ce rapport soit préliminaire et qu’un rapport plus complet soit présenté l’année suivante.

Soyez assurés que votre Magazine InfoQuad.com vous tiendra informé de l’évolution de ce dossier.

Au plaisir de vous croiser dans les sentiers !

Plus sur la FQCQ

Essai du Polaris Ranger XP Kinetic 2023